De : Jim Sheridan
Sorti le: 5 Oct. 2011
Avec : Daniel Craig, Naomi Watts, Rachel Weisz, …

Dream House

Synopsis :
Editeur à succès, Will Atenton quitte son emploi à New York pour déménager avec sa femme et ses enfants dans une ville pittoresque de Nouvelle Angleterre. En s’installant, ils découvrent que leur maison de rêve a été le théâtre du meurtre d’une mère et ses deux enfants. Toute la ville pense que l’auteur n’est autre que le père qui a survécu aux siens.

Source : Allociné

Mon Avis :

  Ce thriller est impressionnant. On a un scénario efficace et plein de rebondissements.
On ne s’ennuie pas. Des indices sont semés ici et là mais au final le réalisateur nous emmène dans une autre direction. De début jusqu’à la fin, on en apprend toujours plus sur cette famille et l’évènement tragique  qui a eu lieu dans cette « maison de rêve ».  On constitue le puzzle peu à peu. 
  Même si la révélation est faite au milieu du film, le réalisateur parvient à nous tenir en haleine jusqu’au dénouement final. 
 Un passage que j’ai trouvé particulièrement fort, celui où on revoit des personnes aperçues au début du film. Le contexte n’est plus le même, on en sait plus. On comprend certaines choses et c’est terrible.

 L’autre atout du film, son casting. Daniel Craig semble collectionner les rôles d’homme aux troubles psychologiques. Après avoir incarné un  cowboy amnésique dans Cowboys et Envahisseurs, il interprète ici un éditeur qui « voit » sa femme et ses filles.  Je trouve que Daniel Craig dégage une telle force et en même temps une telle sensibilité qui rendent crédible son personnage. Face à lui, deux femmes tout en contraste. Naomi Watts, blonde et pétillante, incarne une voisine qui en sait plus qu’elle ne le dit, et Rachel Weisz, brune, la femme amoureuse, prête à tout.
 Avec eux, deux jeunes actrices toutes mignonnes.

   Il faut patienter pour avoir la réponse à toutes nos questions mais ça en vaut la peine. Le final est bouleversant. On est triste pour cette famille et surtout pour cet homme qui a perdu ce qu’il avait de plus cher.