De : Steven Sorderbergh
Sorti le :
9 novembre
Avec :
Marion Cotillard, Laurence Fishburne, Kate Winslet, Jude Law, Matt Damon, …

Contagion 

Synopsis :
Une pandémie dévastatrice explose à l’échelle du globe… Au Centre de Prévention et de Contrôle des Maladies, des équipes se mobilisent pour tenter de décrypter le génome du mystérieux virus, qui ne cesse de muter. Le Sous-Directeur Cheever, confronté à un vent de panique collective, est obligé d’exposer la vie d’une jeune et courageuse doctoresse. Tandis que les grands groupes pharmaceutiques se livrent une bataille acharnée pour la mise au point d’un vaccin, le Dr. Leonora Orantes, de l’OMS, s’efforce de remonter aux sources du fléau. Les cas mortels se multiplient, jusqu’à mettre en péril les fondements de la société, et un blogueur militant suscite une panique aussi dangereuse que le virus en déclarant qu’on "cache la vérité" à la population…

Mon avis :

   Ce film m’a un peu déçue. Je m’attendais à autre chose. Ce n’est pas le film évènement que l’on nous annonçait.
    Steven Sorderbergh  décrit, avec un certain talent, les comportements humains lors d’une épidémie mondiale. Les organismes de santé et les pouvoirs politiques font tout pour lutter contre cette menace. Mais pour qui ? Le film met en avant une certaine hypocrisie des pouvoirs politiques. Ces derniers pensent avant tout à eux et leurs proches avant de se préoccuper de leurs concitoyens.
  Les hommes révèlent leur cruauté. Ils sont prêts à tout pour sauver leur peau. Ils en oublient même leurs amis. C’est du chacun pour soi. C’est véritablement dans ce genre de situation que l’on voit qui sont vraiment les personnes. La panique fait ressortir nos plus bas instincts.
   Mais le réalisateur reste assez superficiel. En cherchant à nous emmener dans différents pays il ne peut pas approfondir. On ne réussit pas à s’émouvoir par ce que l’on voit. Cependant, la réalisation renforce la psychose autour de la maladie (zooms sur des objets pouvant être contaminés, personnes qui toussent,...)
Certes il y a un beau casting mais on ne parvient pas à s’attacher à tous ces personnages. On se demande même si ils sont tous utiles. C’est le cas de Marion Cotillard qui incarne une épidémiologiste de l’OMS. Elle n’a qu’un intérêt mineur.

   De plus, par certains aspects le film fait assez tiré par les cheveux. Notamment à la fin lorsque l’on a l’explication des évènements.
La fin fait bâclée. On a le sentiment que le réalisateur ne savait pas comment achever son film.

    Le film est intéressant mais n’est pas un chef d’œuvre.