De : Andrew Niccol
Sorti le: 23 Novembre 2011
Avec: Justin Timberlake, Amanda Seyfried, Cilian Murphy, …

In Time movie Amanda Seyfried and Justin Timberlake

Synopsis :
Bienvenue dans un monde où le temps a remplacé l'argent. Génétiquement modifiés, les hommes ne vieillissent plus après 25 ans. Mais à partir de cet âge, il faut "gagner" du temps pour rester en vie. Alors que les riches, jeunes et beaux pour l’éternité, accumulent le temps par dizaines d'années, les autres mendient, volent et empruntent les quelques heures qui leur permettront d'échapper à la mort. Un homme, accusé à tort de meurtre, prend la fuite avec une otage qui deviendra son alliée. Plus que jamais, chaque minute compte.

(Source : Allociné)

Mon avis :

J’ai bien aimé ce film, j’affectionne tout particulièrement ce genre qu’est la dystopie.

Le film raconte l’histoire de Will Salas qui, suite à une rencontre, va changer de vision sur le monde dans lequel il vit. Il prend conscience de l’injustice et va tout faire pour y remédier. Il sera aidé par la fille de l’homme le plus riche (ici, celui qui a le plus de temps à vivre), qui ne partage pas la vision de son père.
Ils seront pourchassés par un « time keeper » qui est chargé de veiller sur le temps.

Ici, « le temps c’est de l’argent » prend tout son sens. Le temps est la monnaie dans ce monde décrit par Andrew Niccol. Ainsi, les riches ont plusieurs centaines, voire des milliers d’années à vivre tandis que les pauvres luttent au quotidien pour obtenir des heures supplémentaires à vivre.
Le film se concentre véritablement sur ce point. Will va s’en prendre aux personnes à l’origine du système qui profitent bien de ce dernier. C’est typique de la dystopie. Une rencontre, un évènement suffit à bouleverser la vie d’un individu qui auparavant croyait dur comme fer en son système.
On a également une critique du « jeunisme », cette quête de la perfection. Les hommes ne vieillissent plus à partir de 25 ans. A cela s’ajoute une critique de l’immortalité.
Tout le système fonctionne bien jusqu’à ce qu’un homme commence à se lasser. Le corps ne vieillit peut être plus mais pas l’esprit. Il est dit dans le film que nous ne sommes pas faits pour être immortels. Cela crée trop d’inégalités. Cependant, le réalisateur ne va pas très loin dans sa critique et privilégie les scènes d’action.
C’est pour moi, le seul point noir du film. Je pense qu’il aurait été possible d’utiliser ces critiques pour servir l'intrigue. 
Ce film est l’occasion d’étudier les comportements face à la vie. Will est habitué à se battre pour gagner du temps donc lorsqu’il lui en reste peu, il ne panique pas. Ce qui n’est pas le cas de Sylvia , issue d’une bonne famille, qui ,elle, panique complètement quand il ne lui reste que peu de temps.

Sinon, on a un très bon casting. Justin Timberlake montre qu’il est capable de jouer dans autre chose qu’une comédie. Amanda Seyfried est juste parfaite dans son rôle de fille de bonne famille qui va découvrir ce qu’est la vraie vie. C’est Cillian Murphy qui sort du lot. Il est vraiment excellent en « time keeper », il émane de lui quelque chose de très fort.
Le scénario est bien mené.

Un film de SF dont on se souviendra longtemps.