De : Luc Besson
Sorti le : 30 Novembre 2011
Avec : Michelle Yeoh, David Thewlis, …

The Lady French Poster

Synopsis :
"The Lady" est une histoire d’amour hors du commun, celle d’un homme, Michael Aris, et surtout d’une femme d’exception, Aung San Suu Kyi, qui sacrifiera son bonheur personnel pour celui de son peuple. Rien pourtant ne fera vaciller l’amour infini qui lie ces deux êtres, pas même la séparation, l’absence, l’isolement et l’inhumanité d’une junte politique toujours en place en Birmanie. "The Lady" est aussi l’histoire d’une femme devenue l’un des symboles contemporains de la lutte pour la démocratie.

(Source : Allociné)

Mon avis :

Ce film nous révèle certains aspects peu connus de la vie d’Aung San Suu Kyi.

Le film aborde très rapidement l’enfance d’Aung San Suu Kyi. Cela sert juste d’introduction au film.
On arrive très à l’évènement à l’origine de son retour en Birmanie.
Elle pensait ne partir que pour une semaine ou deux et finalement ce sera un voyage sans retour.
Ce n’est pas un film politique. Luc Besson a pris le parti de ne traiter que la formation du parti d’Aung San Suu Kyi et ses premières réunions.  Le réalisateur se focalise sur la vie familiale de « l’orchidée de fer ». Celle-ci a dû sacrifier son bonheur personnel pour celui de son pays. En effet, elle se retrouve seule dans sa grande demeure, son mari et ses fils sont en Angleterre. Ils essuient refus sur refus de visa.
Ce qui est magnifique c’est l’amour que se portent cet homme patient et cette femme incroyable. Tous deux ne veulent qu’une chose : que la Birmanie soit indépendante et libre de la junte militaire. Et même si ils sont tentés de tout laisser tomber, ils ne lâchent rien. Ils se soutiennent à distance, se battent à leur façon. Toutes ces scènes sont émouvantes au possible.  On admire ces deux personnes.
Même quand la tragique nouvelle arrive, Mickael refuse que sa femme rentre en Angleterre, car il est bien conscient que si elle revient, elle ne pourra plus retourner en Birmanie et tout aura été vain.
Il y a des scènes très fortes dans ce film ,deux particulièrement : celle où on voit Aung San Suu Kyi s’avancer vers des soldats, leurs armes pointées sur elle. C’est la preuve du pacifisme de cette femme. La seconde est vers la fin du film. On voit Aung San Suu Kyi s’effondrer après un coup de fil.  Je vous conseille d’aller voir le film pour comprendre.

Le casting du film est épatant. Michelle Yeoh ressemble énormément à la véritable Aung San Suu Kyi. De plus, elle reproduit parfaitement ses mimiques, sa gestuelle et ses intonations. C’est une récompense à son travail d’avant tournage ou Michelle Yeoh a regardé pendant des heures des discours d’Aung San Suu Kyi.
L’autre atout c’est David Thewlis. Il est assez méconnaissable (surtout quand on le compare avec son personnage de Remus Lupin) et tellement émouvant. Il incarne parfaitement cet homme qui souffre de l’absence de sa femme et qui élève seul deux fils, qui grandissent sans leur mère.  

Je vous recommande vivement ce film. Il dévoile des aspects moins connus de cette grande femme. Elle a sacrifié tellement pour son pays et il reste tellement à faire. J’espère vraiment que tous ces efforts seront récompensés.