De : David Fincher
Sorti le : 18 Janvier 2012
Avec : Daniel Craig, Rooney Mara, Christopher Plummer, Stellan Skarsgard….

Millénium Les Hommes qui n'aimaient pas les femmes

Résumé :
Mikael Blomkvist, brillant journaliste d’investigation, est engagé par un des plus puissants industriels de Suède, Henrik Vanger, pour enquêter sur la disparition de sa nièce, Harriet, survenue des années auparavant. Vanger est convaincu qu’elle a été assassinée par un membre de sa propre famille.
Lisbeth Salander, jeune femme rebelle mais enquêtrice exceptionnelle, est chargée de se renseigner sur Blomkvist, ce qui va finalement la conduire à travailler avec lui.
Entre la jeune femme perturbée qui se méfie de tout le monde et le journaliste tenace, un lien de confiance fragile va se nouer tandis qu’ils suivent la piste de plusieurs meurtres. Ils se retrouvent bientôt plongés au cœur des secrets et des haines familiales, des scandales financiers et des crimes les plus barbares…

(Source : Allociné)

Mon avis :

Je n’ai pas lu les romans de Stieg Larsson ni vu la première adaptation au cinéma donc je ne vais pas faire de comparaison ni dire si le film est fidèle.

David Fincher débute son film par un générique qui, immédiatement, donne le ton. C’est noir, très sombre et on y voit des corps se mêler à de la technologie (ou l’inverse). Une sorte de lutte s’engage entre l’organique et la machine. L’esthétique est sublime. Le visuel de cette introduction est sublime et  renforce la violence de ce que l’on voit.
En quelques minutes, le réalisateur annonce la couleur de son film.

Fincher fait se croiser très tard les deux personnages. Pendant une heure environ, on voit Mikael Blomkvist (Daniel Craig) et Lisbeth Salander (Rooney Mara) évoluer séparément.
Lui est engagé, officiellement pour rédiger les mémoires d’un riche industriel, mais en réalité il mène une enquête sur un meurtre, qui a eu lieu au sein de la famille Vanger. Il se retrouve au sein d’une famille qui cache bien des secrets. Haine, jalousie,…. Il va tout faire remonter à  la surface pour élucider ce meurtre.
Lisbeth, pupille de l’Etat, est malmenée par la vie. Elle est un personnage à la fois fragile et fort, c’est quelqu’un d’assez complexe mais très intéressant.
Mais les deux sont liés par une enquête qu’elle a menée sur lui. C’est d’ailleurs cette enquête qui les conduira à travailler ensemble.
Une fois qu’ils sont réunis, l’enquête accélère et prend une nouvelle tournure. Elle utilise la technologie et lui est plus dans la rencontre, l’entretien avec les potentiels suspects.  Ils vont se compléter et réussir à mener l’enquête jusqu’au bout.  

L’intrigue est très bien menée, le rythme soutenu. Le film dure 2h30 environ et on ne s’ennuie jamais. Et le tout baigne dans une atmosphère sombre et glaciale. On est vraiment pris dans l’histoire et on ne s’arrête pas avant la fin.
Daniel Craig incarne avec talent ce journaliste mais il se fait un peu voler la vedette par Rooney Mara qui est  impressionnante dans ce rôle aux antipodes de ceux qu’elle incarne d’habitude (Cf sa filmographie).
Mention spéciale aussi à Stellan Skarsgard qui interprète avec talent un personnage ambigu.  

L’interdiction pour les moins de 12 ans est plus que justifiée. Il y a des scènes très dures, qui peuvent mettre mal à l’aise.

David Fincher signe ici un excellent thriller. J’attends de voir la suite avec impatience.