De: Guy Ritchie
Sorti le: 25 Janvier 2012
Avec: Robert Downey Jr, Jude Law, Noomi Rapace, ….

Sherlock Holmes Jeu d'ombre

Résumé :
Sherlock Holmes a toujours été réputé pour être l'homme à l'esprit le plus affûté de son époque. Jusqu'au jour où le redoutable professeur James Moriarty, criminel d'une puissance intellectuelle comparable à celle du célèbre détective, fait son entrée en scène… Il a même sans doute un net avantage sur Holmes car il met non seulement son intelligence au service de noirs desseins, mais il est totalement dépourvu de sens moral. Partout dans le monde, la presse s'enflamme : on apprend ainsi qu'en Inde un magnat du coton est ruiné par un scandale, ou qu'en Chine un trafiquant d'opium est décédé, en apparence, d'une overdose, ou encore que des attentats se sont produits à Strasbourg et à Vienne et qu'aux Etats-Unis, un baron de l'acier vient de mourir… 
Personne ne voit le lien entre ces événements qui semblent sans rapport, hormis le grand Sherlock Holmes qui y discerne la même volonté maléfique de semer la mort et la destruction. Et ces crimes portent tous la marque du sinistre Moriarty. Tandis que leur enquête les mène en France, en Allemagne et en Suisse, Holmes et Watson prennent de plus en plus de risques. Mais Moriarty a systématiquement un coup d'avance et semble tout près d'atteindre son objectif. S'il y parvient, non seulement sa fortune et son pouvoir seront sans limite, mais le cours de l'Histoire pourrait bien en être changé à jamais…

(Source : Allociné)

Mon avis :

J’avais beaucoup aimé le premier et je n’ai pas été déçue par ce second film.

Cette fois-ci, Holmes et son fidèle ami, le docteur Watson, font face à un adversaire de taille voir même un adversaire plus fort qu’eux.
Le célèbre détective est le seul à voir un lien entre tous les évènements qui se produisent un peu partout en Europe (attentats à la bombe, meurtre, morts suspectes,…) et le tout le conduit sur les traces du machiavélique professeur Moriarty. Extrêmement rusé, celui-ci est prêt à tout pour atteindre son but.

Tous les éléments qui ont fait le succès du premier film sont réunis à nouveau. Il y a toujours une part de réflexion, mais moins, c’est l’action qui occupe une part importante ici. Sherlock Holmes est amené à se battre plusieurs fois. C’est d’ailleurs un vrai plaisir de voir Robert Downey Jr exécuter toutes ces cascades, ces "pirouettes". Ça bouge beaucoup, on ne s’ennuie pas.
Sherlock Holmes n’est pas juste un détective, il n’hésite pas à se battre, prendre des risques.
Le duo formé par Holmes et Watson fait rire. L’humour est également très présent dans ce film. Les deux n’arrêtent pas de s’envoyer des piques, c’est un vrai bonheur.  D'autres personnages secondaires apportent aussi beaucoup à l'humour du film. 
Noomi Rapace peine à s’imposer au sein de ce duo mais sa présence apporte une certaine fraicheur.

Nous avons ici un adversaire des plus convaincants. Moriarty en fait voir de toutes les couleurs à Holmes et Watson. Et quand le méchant est réussi, le film l’est aussi. ^^

Niveau réalisation, nous avons de nombreuses scènes de ralenti dont une qui se déroule dans les bois. Celle-ci est assez impressionnante. On observe les moindres détails des diverses explosions, on a un très beau visuel.

Le final est impressionnant. Le face à face Holmes/Moriarty nous fait vibrer  jusqu’au bout.

Et, si je ne me trompe pas, une suite est tout à fait envisageable.

 

En prime, d'autres affiches: 

Sherlock Holmes Jude Law as Watson Sherlock Holmes A Game of Shadows

Quelques secrets sur le film:

Genèse du projet

Face à l'engouement généré par le premier opus, Warner Bros. a immédiatement envisagé une suite. Pour ce faire,Guy Ritchie a été contraint de repousser à plus tard son adaptation de Lobo (un personnage de l'univers DC Comics). Robert Downey Jr. a, quant à lui, dû se désengager de Cowboys & envahisseurs.

Un "méchant" de légende

Jared Harris, alias Professeur Moriarty, campe l’homme qu’il décrit comme le premier "super-méchant" de la littérature moderne : "Il doit se comporter de manière à justifier l’estime dans laquelle le tient Sherlock Holmes car il incarne une terrible menace. Il faut qu’on puisse croire au fait qu’il est aussi malin que Holmes – peut-être même plus malin – à l’image d’un maître des échecs, capable d’avoir plusieurs coups d’avance sur son adversaire. Mais en réalité, c’est un redoutable sociopathe, ce qui en fait un personnage très amusant à jouer", explique le comédien.

Un Londres parisien

Le Richmond Park de Londres a servi de décor pour le campement tzigane où Holmes (Robert Downey Jr.) et Watson (Jude Law) localisent Sim (Noomi Rapace). Un café parisien, à l’ombre de la Tour Eiffel (édifice révolutionnaire à l’époque), a également été spécialement construit pour les besoins du film aux abords d'Hampton Court et son palace royal. Enfin, le quartier londonien de Greenwich a lui aussi abrité des scènes d’extérieurs censées se dérouler cette fois-ci autour de l’Opéra de Paris.

Ça va cogner !

Le consultant technique des combats, Eric Oram, qui entraîne Robert Downey Jr. depuis des années au Kung-fu Wing Chun, a de nouveau collaboré avec le comédien pour mettre au point le style de combat très instinctif de son personnage de Sherlock Holmes. Jared Harris, qui incarne son ennemi juré Moriarty, s'est quant à lui initié à un style de combat plus traditionnel : la boxe anglaise, sous les conseils d'un ancien sportif devenu cascadeur, Franklin Henson.

(Source: Allociné)