De : Xavier Palud
Sorti le : 7 mars 2012
Avec : Jacques Gamblin, Lambert Wilson, Raphaëlle Agogué

A l'Aveugle02

Résumé :
Le cadavre mutilé d’une jeune femme est retrouvé à son domicile. Pas d’effraction, pas de témoin : le crime est parfait. L’enquête est confiée au commandant Lassalle, un flic expérimenté et solitaire, détruit par la mort de sa femme. Alors que d’autres meurtres tout aussi sanglants sont perpétrés, Lassalle est intrigué par la personnalité d’un aveugle, Narvik. Mais l’alibi du suspect est plausible et son infirmité le met hors de cause. Un étrange duel, telle une partie d’échecs, s’engage alors entre les deux hommes.

(Source : Allociné)

Mon avis :

L’histoire de ce film n’est pas des plus compliquées.
Tout commence par le meurtre d’une femme qui se fait couper en morceaux. Bref, le film commence fort.
C’est le commissaire Lassalle (J.Gamblin) qui se retrouve chargé de l’enquête. D’autres meurtres vont avoir lieu, alors que personne ne voit de liens entre ces derniers, Lassalle est persuadé que l’assassin est la même personne. Ses soupçons se dirigent très vite vers un aveugle, Narvik (L.Wilson).
Débute donc une sorte de « jeu » entre les deux hommes. Lassalle, homme un peu froid, va tout faire pour prouver que Narvik est bien le meurtrier qu’il recherche, et Narvik va tout faire pour lui mettre des bâtons dans les roues.
Au cours de son enquête, le commissaire Lassalle va vite comprendre que ces meurtres sont plus complexes qu’il n’y parait. Ses supérieurs vont tout faire pour qu’il abandonne l’affaire. Du coup, on entre dans une sorte de machination. On comprend qu’il y a quelque chose de plus grand derrière. Ce n’est pas qu’un simple aveugle qui tue des gens.
Même son équipe parait peu convaincue par son idée qu’un aveugle puisse avoir commis ces meurtres. Mais une jeune femme, qui semble avoir des sentiments pour son supérieur, va tout faire l’aider.

Ce film met face à face deux hommes assez sombres, mystérieux. Le duo fonctionne bien. Jacques Gamblin est parfait dans le rôle de cet homme qui peine à surmonter le décès de sa femme. Il se consacre à fond dans son travail, il a des méthodes un peu brutales mais ça fonctionne.
Lambert Wilson est bien rentré dans la peau de son personnage aveugle. J’ai vraiment apprécié sa prestation. Je n’avais pas aimé son rôle dans Palais Royal. Le registre comique ne lui va pas (ce n’est évidemment que mon avis).

Niveau réalisation, le film reste dans des tonalités noires. C’est probablement pour rappeler la présence d’un personnage aveugle. Je ne sais pas si je suis claire, mais je pense que cet univers sombre vient renforcer le personnage de Lambert Wilson.
Sinon, la réalisation est assez simple, on reconnait bien le style français.

Le seul bémol de ce film, pour moi, c’est la fin. J’ai eu le sentiment de voir le dénouement d’une série télé, or quand je vais au cinéma, c’est pour voir un film et pas un épisode de série.

On passe un bon moment devant ce film. L’intrigue, même simple, est bien menée. Le casting aide énormément. Mais ce n’est pas LE film du moment.
Selon moi, il manque toujours un petit truc au film français pour en faire de grands films.