De : Rupert Sanders
Sorti le : 13 Juin 2012
Avec : Charlize Theron, Kristen Stewart, Chris Hemsworth, Sam Claflin….

Blanche-Neige-et-le-Chasseur-Affiche-Finale-France

Résumé :
Dans des temps immémoriaux où la magie, les fées et les nains étaient monnaie courante, naquit un jour l’unique enfant d’un bon roi et de son épouse chérie : une fille aux lèvres rouge sang, à la chevelure noire comme l’ébène et à la peau blanche comme neige. Et voilà précisément où l’histoire que vous croyiez connaître prend fin et où la nouvelle adaptation épique et envoutante de ce célèbre conte des frères Grimm débute. Notre héroïne, dont la beauté vient entacher la suprématie de l’orgueilleuse Reine Ravenna et déclencher son courroux, n’a plus rien d’une damoiselle en détresse, et la cruelle marâtre en quête de jeunesse éternelle ignore que sa seule et unique rivale a été formée à l’art de la guerre par le chasseur qu’elle avait elle-même envoyé pour la capturer. Alliant leurs forces, Blanche-Neige et le chasseur vont fomenter une rébellion et lever une armée pour reconquérir le royaume de Tabor et libérer son peuple du joug de l’impitoyable Ravenna.

(Source : Allociné)

Mon avis :

J’ai bien aimé cette version de Blanche Neige. Ça change beaucoup du conte original et on est bien loin du film de Tarsem Singh, Mirror Mirror.

Charlize Theron est sublime dans le rôle de Ravenna, la méchante reine. Elle incarne avec brio cette femme en quête de beauté. Ravenna est une femme mystérieuse. On en sait très peu sur elle, sur son passé. Elle semble proche de son frère, à la limité de la relation incestueuse (c’est légèrement suggéré).
Chris Hemsworth s’en sort vraiment bien dans le rôle du chasseur. Je le préfère d’ailleurs  ici que dans Thor. Il dégage quelque chose de vraiment sympa.
De son côté, Kristen Stewart est pas mal mais, par moments, j’avais trop le sentiment de voir Bella à l’écran et j’ai trouvé ça dommage. Kristen joue toujours de la même façon (ou presque, je n’ai pas vu Sur la Route et il semblerait qu’elle soit excellente dans ce film), du coup, on retrouve toujours un peu la même chose.

Sinon, j’ai beaucoup aimé l’histoire. C’est plus sombre, mais pas trop, je me dis qu’on pouvait s’attendre à quelque chose de bien plus noir et finalement, le réalisateur s’est limité de ce côté-là. On peut observer la jeunesse de Blanche-Neige, c’est une bonne façon de commencer, l’intrigue est installée puis le passage vers la suite du film se fait bien.
J’avais eu beaucoup de mal avec les nains dans le précédent Blanche Neige, ici je les ai trouvé touchants, ils formaient une troupe de  « joyeux lurons », ça passait beaucoup mieux que les voleurs sur échasses de Mirror Mirror.
Un seul personnage ne m’a pas plus marqué, c’est le prince, interprété par Sam Claflin, il ne sert pas à grand-chose. Le seul moment où il est « bien », c’est quand ce n’est pas lui mais Ravenna qui a pris son apparence. C’est le seul passage où le prince semble exprimer quelque chose de fort, où il n’est pas hésitant.

Blanche Neige et le chasseur est un bon divertissement. La réalisation est vraiment bien pour un premier long métrage. Rupert Sanders parvient à mélanger différentes atmosphères (féérique et plus noire). L’histoire est bien celle de Blanche Neige mais certaines libertés ont été prises et le résultat offre un bon moment de cinéma.
La bande annonce montrait un film sombre et au final certains risquent d’être déçus car le film n’est pas si noir.
Loin d’être parfait, ce film est quand même plutôt agréable.