Navrée pour le retard. ^^

De : Rich Moore
Sorti le :
5 décembre 2012
Avec les voix françaises de :
François-Xavier Demaison, Dorothée Pousséo, …

Les Mondes de Ralph

Résumé :

Dans une salle d’arcade, Ralph la casse est le héros mal aimé d’un jeu des années 80. Son rôle est simple : il casse tout ! Pourtant il ne rêve que d’une chose, être aimé de tous…
Vanellope Van Schweetz quant à elle, évolue dans un jeu de course, fabriqué uniquement de sucreries. Son gros défaut : être une erreur de programme, ce qui lui vaut d’être interdite de course et rejetée de tous…
Ces deux personnages n’auraient jamais dû se croiser… et pourtant, Ralph va bousculer les règles et voyager à travers les différents mondes de la salle d’arcade pour atteindre son but : prouver à tous qu’il peut devenir un héros… Ensemble, arriveront-ils à atteindre leurs rêves ?

(Source : Allociné)

 

Mon avis :

Film d’animation sympa qui nous plonge au cœur du monde des jeux vidéo. Je ne suis pas une grande joueuse mais j’ai bien aimé la vision proposée par le film.

On suit Ralph, un « gentil-méchant ». Il a pour mission, dans son jeu vidéo, de tout détruire, ce qui le fait passer pour un méchant face à Félix Fixe Jr. Après des années de bons et loyaux services, il en a marre et décide de prouver que c’est un gentil. Le voilà embarquer dans une aventure qui va le mener loin, très loin de son univers.

Ralph est un personnage plutôt  sympathique, on a de l’empathie pour lui. On le soutient dans sa quête de la médaille. Face à lui, Vanellopé est mignonne mais agaçante. Il y a tout un passage où elle  apparait insupportable.
Ce duo de personnage est atypique, ce n’est pas mon duo favori mais il passe bien.
Non, les personnages qui m’ont le plus amusée sont Felix Fixe et le sergent Calhoun. Ils sont vraiment amusants. 

Dans ce film, ce ne sont pas les personnages qui m’ont le plus plu mais davantage l’univers crée. Ce film nous montre ce que beaucoup d’enfants ont dû imaginer, la seconde vie des jeux vidéo. Les Mondes de Ralph nous dévoilent en effet que les jeux vidéo ne s’arrêtent pas quand la console est éteinte. Les personnages prennent vie, vivent leurs aventures avant qu’une nouvelle partie commence.
J’ai souri devant le fait que, même le jeu éteint, les personnages continuent à se déplacer de façon saccadée, en ligne droite. C’était bien fait, bien pensé.
Quant au scénario, j’avoue ne pas avoir vu venir le méchant. Mais, une fois la révélation faite, je l’ai trouvée facile.

Les Mondes de Ralph ne sont  pas uniquement destinés aux fans de jeux vidéo, tout le monde peut y trouver son compte. Je pense que les enfants apprécieront davantage que les adultes, même s’ils ne saisiront pas tous les messages.
C’est un film agréable mais pas inoubliable.