De : Ang Lee
Sorti le : 19 décembre 2012
Avec : Suraj Sharma, Irrfan Khan, Adil Hussain, ….

Life of Pi

Résumé :
Après une enfance passée à Pondichéry en Inde, Pi Patel, 17 ans, embarque avec sa famille pour le Canada où l’attend une nouvelle vie. Mais son destin est bouleversé par le naufrage spectaculaire du cargo en pleine mer. Il se retrouve seul survivant à bord d'un canot de sauvetage. Seul, ou presque... Richard Parker, splendide et féroce tigre du Bengale est aussi du voyage. L’instinct de survie des deux naufragés leur fera vivre une odyssée hors du commun au cours de laquelle Pi devra développer son ingéniosité et faire preuve d’un courage insoupçonné pour survivre à cette aventure incroyable.

(Source : Allociné)

Mon avis :

Devant les critiques élogieuses de ce film, j’ai décidé d’aller le voir. Au final, je suis bien moins emballée que de nombreuses personnes.

L’Odyssée de Pi nous raconte l’histoire de Pi, comment ce jeune homme, naufragé, a réussi à survivre avec un tigre du Bengale.
N’ayant pas lu le livre, je ne peux pas dire si le film est fidèle ou non. Par contre, je peux écrire que j’ai trouvé le film long.
J’ai d’abord peiné à rentrer dedans. Le début du film alterne entre des passages du passé et des passages du présent. Je n’ai rien contre cette technique mais là, j’ai trouvé que le début du film faisait décousu.
Ensuite, vient le naufrage. Là, c’est long. Il y a beaucoup de passages qui se ressemblent, rien de bien nouveau. Pi tente de survivre, il essaie en même temps "d'apprivoiser" le tigre.
Par moment, on sent la catastrophe arriver. J’ai plusieurs fois été surprise par la naïveté de Pi. Quelle idée de mettre toutes ses provisions sur un radeau aussi fragile ?

Là où le film est très fort, c’est dans sa réalisation, et plus particulièrement les effets spéciaux. Il faut savoir que le tigre est réalisé en images de synthèse. C’est un travail remarquable. Le tigre est d’un réalisme impressionnant.  Il y a aussi un passage sur une île qui dévore ses habitants ou encore un avec une baleine qui fait un saut au-dessus du radeau.
C’est d’une grande féérie, d’une grande beauté. Le film réussit à nous transporter. 

La religion occupe une place importante dans ce film. Le jeune Pi essaie plusieurs d’entre elles et lors du naufrage, il communique avec Dieu, il prie. Pi fait preuve d’une grande foi. Face aux épreuves il doute, il se sent abandonné mais au final, il s’en sort.
La réalisation vient appuyer cette réflexion.

A défaut d’avoir été transportée par l’histoire, j’ai admiré la réalisation du film. Je découvre un nouveau réalisateur à suivre, Ang Lee.