Insaisissable T1 Ne Me Touche Pas

Résumé :
JE SUIS MAUDITE

J’AI UN DON

 JE SUIS UN MONSTRE

JE SUIS PLUS FORTE QU’UN HOMME

 MON TOUCHER EST MORTEL

MON TOUCHER EST POUVOIR

 JE VEUX QU’IL ME TOUCHE

IL NE DOIT PAS M’APPROCHER

 JE SUIS LEUR ARME

JE ME VENGERAI

Juliette est enfermée depuis 264 jours dans une forteresse pour un crime. Un accident. 264 jours sans parler. Ni toucher personne. Alors pourquoi Adam, celui qu'elle aime en secret depuis l'enfance vient-il partager sa cellule ? Et pourquoi semble-t-il ignorer qui elle est ?

L'organisme tout-puissant qui régit le monde de Juliette n'hésite pas à tuer pour asservir le peuple. Mais ce que désire par-dessus tout Warner, le fils de son leader, c'est Juliette. La malédiction qui pèse sur la jeune fille est pour lui une arme inestimable.
 
Seulement Juliette n'a pas l'intention de se laisser faire. Après une vie de paria, elle trouve pour la première fois le courage de se battre et de rêver à un avenir avec celui qu'elle croyait avoir perdu pour toujours...

(Source : Michel Lafon)

Mon avis :

Pour être tout à fait honnête, la lecture commençait assez mal, et finalement, je me suis laissée prendre par cet univers développé par Tahereh Mafi.


L’héroïne, Juliette, est assez renfermée au début du livre. Ayant vécu pendant plus de 200 jours, seule, dans une petite cellule, elle peine à s’ouvrir. Du coup, j’ai vraiment eu du mal à m’attacher à elle, à ressentir quelque chose pour cette jeune fille brisée. Son comportement est tout à fait compréhensible quand on voit ce qu’elle a supporté pendant si longtemps, mais je trouve que ce passage offre un début de récit assez pénible. Mais la jeune femme évolue tout au long du livre, elle cesse de s’apitoyer sur elle-même, elle se prend en main et n’en devient que plus intéressante et attachante. On prend alors un réel plaisir à la suivre, à en apprendre plus sur elle, son passé, sa famille.
Ce changement, on le doit à Adam. Le jeune homme donne une première impression assez négative mais on prend le temps de le connaitre et on finit par l’apprécier. Le jeune homme commence effectivement très mal en se comportant comme un « vrai crétin » avec Juliette, mais peu à peu leur relation évolue. On en apprend davantage sur le lien qui les unit. Leur histoire est touchante. L’auteure est vraiment très forte pour ça, elle a bien pensé tous les détails de son histoire, la vie de ses personnages.
Dans toute histoire il faut un méchant, ici, il s’appelle Warner. C’est un jeune homme assez ambigu. On sent qu’il cache des secrets, qu’il est bien plus complexe que ce qu’il laisse voir aux premiers abords. C’est un personnage plutôt détestable mais vraiment très fascinant. J’espère en apprendre davantage par la suite.
Un autre personnage m’a interpellée, Kenji, qui incarne l’aspect comique du livre. J’espère le revoir par la suite.

Le style de l’auteur m’a surprise. Contrairement à de nombreuses critiques que j’ai pu lire, je suis moins enthousiaste. Tahereh Mafi parvient parfaitement à nous faire ressentir les émotions de ses personnages. Elle a une écriture très imaginée, très visuelle qui facilite la représentation, le ressenti des émotions.
Mais, malgré cette plume magique, l’auteure à tendance à répéter plusieurs fois les mêmes mots. Le tout dans le but de retranscrire au mieux l’état de détresse de Juliette (principalement). Or, je trouve que ça rend la lecture moins agréable par moment. Ça casse le rythme, pour être plus exacte.
Mais, de manière générale, on se laisse porter par les mots de Tahereh Mafi.

Ne Me Touche Pas est un très bon tome d’introduction qui plante les éléments de l’intrigue. Le rythme ne cesse d’accélérer pour arriver à une conclusion annonçant un second tome fort passionnant.
Ce roman, s’inscrivant dans le registre de la dystopie, parvient à se distinguer des autres livres du genre, ce qui est un net plus. Ainsi, on lit quelque chose de différent.
Je recommande ce livre. J’ai hâte d’en savoir plus.