Dur dur d'écrire cette chronique sans spoiler, mais promis j'ai fait des efforts et vous pouvez lire sans craintes. ;)

Rise Andrea Cremer

Résumé :
Everything Conatus stands for is at risk. Hoping to gather enough resistance to save their order, Ember and Barrow attempt a desperate escape. But fate offers little mercy. When their mission is exposed, the couple face relentless pursuit by the supernatural horrors that act on the commands of Eira's ally: the mysterious Bosque Mar. A shocking revelation forces Ember out of hiding, sending her back into the heart of dark magic at Tearmunn keep, where she must convince her old friend Alistair of her love or face dire consequences. Ember's deception offers the only chance for the resistance to succeed, but what she discovers in the shadows beneath the keep will shatter her world and bring about the Witches' War.

(Source: http://www.nightshadebook.com/)

Mon avis :

Ce second tome vient conclure les origines de la saga Nightshade et apporte de nombreux éléments venant éclairer les événements futurs. Une lecture vraiment agréable.

On reprend tout de suite après les évènements de Rift. Il n’y aucun temps mort.
Le rythme est plus haletant que lors du tome précédent. Il y a une certaine tension qui règne tout au long du récit. Dès les premières pages, on est pris dans l’histoire. Chaque chapitre apporte son lot de révélations et de surprises. Les pages s’enchainent toutes seules, tellement on est transporté par le récit.
Certains passages plus romantiques viennent calmer le jeu par moment, mais globalement jusqu’à la dernière ligne, le rythme est haletant.

Tout en faisant progresser son récit, l’auteure incruste des éléments liés à la trilogie Nightshade, ainsi on a certains éclaircissements sur certains événements, sur certaines créatures… L’auteure parvient parfaitement à combiner les deux.

Les personnages sont toujours aussi bien imaginés, tellement humains. Ils sont complexes et tellement fascinants. On retrouve Ember, déterminée à mener sa mission jusqu’au bout. Les sœurs Eira et Cian évoluent énormément au cours de ce récit.
Mais le personnage qui prend réellement de l’ampleur, c’est Alistair. On l’aime et en même temps on le déteste. On ne peut pas ne rien ressentir face à un tel personnage. Il est touchant car animé par des sentiments positifs, malheureusement cela se traduit par des actes parfois cruels.  Alistair est un personnage ambigu. Il ne déçoit pas. Ces derniers mots sont d’une violence et remplis de promesses.

Quand on termine Rise, on se dit qu’un troisième tome aurait été possible. Certains aspects pourraient être davantage développés, notamment l’histoire autour d’Agnes. Mais, en même temps, on se dit qu’on possède maintenant les éléments pour mieux comprendre Nightshade et que l’auteur nous laisse imaginer l’entre deux.

Encore une fois, Andrea Cremer tient ses promesses et nous livre un récit de qualité. Action, romance et révélations se mêlent parfaitement pour nous offrir une histoire vraiment prenante.