De : Harald Zwart
Sorti le : 16 octobre
Avec : Lily Collins, Jamie Campbell Bower, Robert Sheehan, …

The Mortal Instruments La Cité des Ténèbres

Résumé :
New York, de nos jours. Au cours d’une soirée, Clary, 15 ans, est témoin d’un meurtre. Elle est terrifiée lorsque le corps de la victime disparaît mystérieusement devant ses yeux... Elle découvre alors l’existence d’une guerre invisible entre des forces démoniaques et la société secrète des Chasseurs d’Ombres. Le mystérieux Jace est l’un d’entre eux. À ses côtés, Clary va jouer dans cette aventure un rôle qu’elle n’aurait jamais imaginé.

(Source : Allociné)

Mon avis :

J’en attendais beaucoup de ce film et je dois avouer ne pas avoir été déçue.

L’intrigue du film est tout à fait fidèle au livre. On retrouve parfaitement l’atmosphère propre à l’univers crée par Cassandra Clare.
Certains passages, certains aspects sont abordés plus rapidement dans le film mais ce n’est pas gênant. Une personne qui n’a pas lu les livres peut tout à fait comprendre et dispose de tous les éléments nécessaires.
Seul point que je tiens à soulever, la romance un peu « cheesy » (pour reprendre le terme employé par quelqu’un que j’apprécie beaucoup). Le film insiste trop, selon moi, sur la romance. La scène impliquant un piano en est la preuve. ;)  Je n’avais pas souvenir qu’elle était aussi mise en avant dans le premier livre.
La réalisation est soignée et les effets spéciaux sont superbes. Ils donnent vie à tout cet univers de manière très réaliste et convaincante. Sans en faire trop, le réalisateur trouve l’équilibre parfait pour donner vie aux créatures imaginées par Cassandra Clare.

Pour ce qui est du casting, je l’ai trouvé très bon. Lily Collins incarne parfaitement une Clary perdue dans un monde qu’elle ne connait pas. Quant à Jamie Campbell Bower, il est excellent dans le rôle de Jace. Il colle bien au personnage.  Il était attendu au tournant et je trouve qu’il s’en sort très bien.
Tous les acteurs m’ont plu mais je dirai que certains font la différence. Robert Sheehan apporte un vrai plus au personnage de Simon. Il donne une dimension supplémentaire au jeune homme qui m’a fait davantage apprécier Simon. Et, je souligne également la performance de Jonathan Rhys Meyer. Certes, physiquement, il ne correspond pas tellement au personnage mais il est un Valentin des plus crédibles.

Parmi les adaptations littéraires, celle-ci est une vraie réussite. Je pense qu’elle donnera envie de lire les livres, si ce n’est pas chose faite.
J’espère vivement que la suite sera mieux accueillie, ce serait dommage de ne pas voir la trilogie complète à l’écran.