Enclave T3 La Horde Ann Aguirre

Résumé :
"Salvation est assiégée par les Monstres. La situation semble sans espoir. Les Monstres se sont organisés. Ils organisent des patrouilles, tendent des embuscades, attaquent les campements des hommes qui ont oublié comment se battre. Trèfle, parvenue à leur échapper avec Del, Bandit et Tegan, est leur seul espoir. Elle n’a qu’une certitude : elle est née pour se battre. Et si elle doit mourir, ce sera au côté de Del, et les armes à la main. "

(Source :*)

Mon avis :

Carton plein pour cette saga. Ce dernier tome répond à nos questions et apporte une conclusion parfaite. Il y a tellement de choses à dire que je ne sais pas par quoi commencer. 

Après une vie paisible à Salvation, bouleversée par la Horde toute proche, ce tome voit Trèfle et ses troupes faire face aux Monstres. C’est une nouvelle dynamique qui anime ce tome : il est temps d’en finir. Dans les deux précédents tomes, les humains luttaient contre les Monstres dans le but de maintenir leurs frontières. Dans ce dernier tome, c’est une vraie déclaration de guerre.

Dans ce livre, il est avant tout question de guerre. Devant le refus, la peur ou encore la lâcheté de certains hommes (au sens large) c’est à Trèfle que revient la lourde tâche de rassembler des volontaires pour se battre contre les Monstres. Certains essaieront de lui mettre des bâtons dans les roues mais épaulée par ses amis et de nouveaux alliés, la jeune femme va réussir à s’affirmer et prendre peu à peu la tête d’un groupe d’hommes, prêts à se battre.
Tout se fait progressivement, Trèfle apprend l’art de la guerre et mène habilement ses troupes jusqu’à la bataille finale.
A côté de ça, l’émotion est présente tout du long. La guerre n’épargne personne et l’auteure le montre bien. Les personnages traversent des moments vraiment difficiles, et le lecteur aussi. C’est Trèfle qui narre son histoire et cela nous touche également nous, lecteurs. Quand elle évoque sa peine, on ne peut pas rester insensible. Mais quand on parle d’émotion, on entend aussi l’amour. Et il y en a dans ce tome. Trèfle et Del se retrouvent, réapprennent à être ensemble. On a le droit à des passages très doux entre eux, très romantiques. Ils ne sont pas le seul couple du livre mais je vous laisse découvrir de qui il s’agit.
L’ensemble donne un roman très complet. Les deux aspects se complètent, l’aspect guerre est « adouci » par la romance et les émotions sont renforcées par le conflit proche.

Dans ce tome, pas de répits. Les premiers chapitres vont très vite pour entrer rapidement dans le vif du sujet. Et par la suite, on ne s’arrête pas avant les derniers mots du livre. Le récit est divisé en trois grandes parties qui marquent des étapes importantes. Ces étapes font également écho à l’évolution de Trèfle au cours du roman.
De nombreuses surprises attendent le lecteur, notamment concernant les Monstres. L’auteure avait promis de nous en dire plus sur les Mutants et elle s’y tient. Elle nous révèle un tas d’informations et répond aux questions soulevées précédemment. Tout a été parfaitement pensé.  Il y a également des surprises au sujet des villages environnants. L’auteure a créé un univers fascinant.

Entre le premier tome et celui-ci, que de chemin parcouru pour Trèfle. La jeune femme ne ressemble plus à la jeune fille qu’elle était avant. Elle s’affirme davantage et se montre plus déterminée que jamais. On en oublie presque qu’elle n’a que 16 ans quand on la voit se battre comme elle le fait. Son côté « chasseuse » est mis en avant à l’approche du conflit mais on voit de plus en plus sa partie « fille » prendre le dessus. Trèfle commence à se lasser de se battre et n’aspire qu’à une chose : s’installer dans une maison avec Del et offrir à sa famille un foyer qui leur corresponde.
Del reprend peu à peu confiance en lui et redevient le jeune homme qu’on avait connu au début. Avec Trèfle, ils forment un couple vraiment touchant.
Tegan aussi change énormément dans ce tome. La jeune femme refuse de rester en arrière et veut prendre une part active au combat. Médecin de l’équipe, elle acquiert un rôle important.
Quant à Bandit, il révèle une facette sensible de sa personnalité. Jusqu’au bout, ce personnage aura été mon favori.
Les nouveaux alliés de Trèfle apportent un peu de fraicheur. Leurs personnalités variées en font un groupe atypique et tous apportent leur petit truc en plus à ce livre.

Enclave T3 apporte une conclusion digne de ce nom à cette excellente saga. Je suis vraiment ravie d’avoir fait ce bout de chemin avec Trèfle and Cie. Ils vont me manquer assurément.
Si vous ne vous êtes pas encore laissés tenter, n’ayez aucune hésitation. Enclave vous transportera dans un univers captivant avec des personnages attachants.

 

 

Mon avis global sur Enclave :

De manière très générale, je dirai que ce qui fait la force de cette saga, c’est son réalisme. L’auteur a fait de nombreuses recherches pour dépeindre un univers le plus réaliste possible. Tout est d’une grande crédibilité dans ce roman, l’impact sur le lecteur est donc plus fort. On se dit que ce qui arrive là est tout à fait possible.
De plus, l’auteure a fait le choix d’une dystopie marquée par l’absence de technologie de pointe. Cette différence est un atout pour Enclave, une vraie marque d’originalité. Dans ce roman, les humains ont préféré exécuter un « retour en arrière » plutôt que de miser sur les technologies de pointe, c’est un peu comme un retour aux sources. Ce choix,  mes yeux, peut faire écho à de nombreuses interrogations actuelles.
L’auteure soulève aussi des interrogations concernant les armes chimiques et leurs usages qui peuvent se révéler dangereux.  Toutes ces questions font écho à des éléments du réel. Encore une fois, l’impact est plus fort sur le lecteur.

Les personnages imaginés par Ann Aguirre sont d’un grand réalisme. Ils ne laissent pas indifférents, on les aime ou on les déteste. Au cours des trois tomes, on les voit grandir, changer et on apprend à mieux les connaitre. On s’attache à eux.

Et, d’une certaine façon, les Monstres sont aussi une pièce maitresse d’Enclave. Aussi fascinants qu’effrayants, ces créatures ont marqué cette saga. Leur transformation tout au long des trois tomes est venue enrichir l’histoire. Sans eux, le roman n’aurait pas été pareil.

Autant d’éléments qui font de cette saga une lecture incontournable.