De : Christophe Gans
Sorti le : 12 février 2014
Avec : Vincent Cassel, Léa Seydoux, André Dussolier, …

La Belle et la Bete film Lea Seydoux Vincent Cassel

Résumé :

1810. Après le naufrage de ses navires, un marchand ruiné doit s’exiler à la campagne avec ses six enfants. Parmi eux se trouve Belle, la plus jeune de ses filles, joyeuse et pleine de grâce.

Lors d’un éprouvant voyage, le Marchand découvre le domaine magique de la Bête qui le condamne à mort pour lui avoir volé une rose.

Se sentant responsable du terrible sort qui s’abat sur sa famille, Belle décide de se sacrifier à la place de son père. Au château de la Bête, ce n’est pas la mort qui attend Belle, mais une vie étrange, où se mêlent les instants de féerie, d’allégresse et de mélancolie.

Chaque soir, à l’heure du dîner, Belle et la Bête se retrouvent. Ils apprennent à se découvrir, à se dompter comme deux étrangers que tout oppose. Alors qu’elle doit repousser ses élans amoureux, Belle tente de percer les mystères de la Bête et de son domaine.

Une fois la nuit tombée, des rêves lui révèlent par bribes le passé de la Bête. Une histoire tragique, qui lui apprend que cet être solitaire et féroce fut un jour un Prince majestueux.

Armée de son courage, luttant contre tous les dangers, ouvrant son cœur, Belle va parvenir à libérer la Bête de sa malédiction. Et se faisant, découvrir le véritable amour.

(Source : Allociné)

Mon avis :

J’ai bien aimé cette réécriture de la Belle et la Bête.
Le film prend le temps d’introduire ses personnages. On sait d’où ils partent et tout au long du film, on les voit évoluer. On prend plaisir également à les découvrir tout au long du film. Ainsi, l’histoire de la famille de Belle est bien développée, ainsi que celle du prince. Cela crée une certaine proximité avec eux.
L’histoire de la Bête est bien trouvée. Plutôt que de nous resservir une histoire déjà vue et revue, même si on la connait déjà, la direction choisie ici est vraiment bien trouvée. L’histoire de la Bête prend une nouvelle ampleur. Malheureusement, j’avais deviné en grande partie de quoi il retournait, donc la révélation n’a pas eu autant d’impact que prévue, mais cela ne m’a pas empêché d’apprécier l’histoire. Elle tient la route, elle est amenée progressivement… on est pris dedans.

L’intrigue du film est assez irrégulière. L’introduction prend le temps de planter le décor. Puis, dans un second temps, nous explorons le château en compagnie de Belle. Ces passages manquent un peu de rythme, ils peuvent paraitre un peu longs mais ils sont nécessaires au bon déroulement de l’histoire. Des révélations sont faites et nous tiennent en éveil.
C’est plus la dernière partie qui m’a gênée. Celle-ci arrive assez maladroitement. Je l’ai trouvée moins bien raccordée au reste de l’histoire. On y revoit le « méchant du film » et je trouve dommage qu’il n’est pas été exploité davantage. On nous le présente rapidement et ensuite, on le retrouve comme ça… un peu sorti de nulle part. Pas exactement, mais presque. J’aurais souhaité qu’il ait un rôle plus important à jouer. Je pense que cela aurait apporté une dimension supplémentaire au film.
Bon, je suis un peu dure, mais dans l’ensemble, l’histoire nous transporte du début à la fin. Tout se dévoile progressivement et tout prend sens au fur et à mesure.

Le casting m’a énormément plu. Notamment Vincent Cassel qui a une grande présence à l’écran, il a un port altier qui colle parfaitement au personnage.  Léa Seydoux incarne, quant à elle, une Belle, à la fois forte et vulnérable. Le duo de Belle avec la Bête fonctionne à merveille.

La réalisation est vraiment superbe. Les robes, les décors…tout est fait pour nous transporter dans cet univers. Les paysages sont magiques. Mais ce que je retiens, c’est cette scène où Belle cours et arrive sur un tapis de pétales de rose rouges. L’effet est saisissant. La symbolique derrière est très forte. La réalisation offre une double lecture de ce que l'on voit. 

Ce film propose une version innovante du conte de la Belle et la Bête. L’histoire se dévoile peu à peu et on en suit le déroulement avec plaisir. Un agréable moment de cinéma.