Salmacis - Tome 1 - L'élue Emmanuelle de Jesus

Résumé :

Faustine et Sasha ont dix-sept ans. Ils sont jumeaux. Et sans famille… ou presque. Inscrits dans un pensionnat d’élite en pleine montagne par leur tante marginale, ils découvrent un monde de sélection et de compétition, aux règles impitoyables. Charmant et sociable, Sasha devient vite populaire, tandis que Faustine reste à l’écart. Jusqu’à ce qu’elle ait une révélation inattendue, lors du choix d’une option sportive : le corps à corps avec la pierre et les rochers, l’escalade, c’est là qu’elle retrouve la sensation de vivre. Surtout lorsqu’elle est couvée par le regard violet d’Andrea Salvaggi, le mystérieux assistant du professeur. Leur lien est plus puissant qu’un simple coup de foudre, ils sont encordés… vers quel sommet ?

(Source :Black Moon)

Mon avis :

Je suis assez mitigée avec cette lecture. L’idée générale est très bonne mais certains aspects sont venus ternir l’ensemble.

Le début du roman était très prometteur. L’auteure nous plonge directement au cœur des événements qui vont bouleverser la vie de Faustine et Sasha. C’est tragique mais j’ai trouvé que c’était une entrée en matière plutôt efficace. Ce début marque bien une étape dans la vie des deux jeunes.
Malheureusement, pour moi, ce rythme ne dure pas. Une fois Faustine et Sasha arrivés dans leur nouvel établissement, c’est beaucoup plus lent. On est entrainé dans plusieurs directions. L’auteure ne se concentre pas sur un seul élément mais sur plusieurs (le club d’escalade, les histoires de cœurs…) du coup, j’avais l’impression de ne pas avancer mais au contraire de m’éparpiller. Je n’ai pas vu la logique derrière et j’étais un peu perdue. Je ne voyais pas où l’auteure voulait en venir.
Les derniers chapitres changent la donne et se recentrent sur Andrea et Faustine. Il s’y passe beaucoup de chose et le final, bien que brutal, a éveillé ma curiosité.
J’ai trouvé l’idée au cœur du roman absolument géniale. Je ne connaissais pas du tout cette légende et je trouve que l’auteure l’exploite à merveille. D’abord légèrement déroutée, je trouve que l’auteure traite son sujet avec talent. Le développement qui en est fait est très bien mené.

Entre Faustine et moi, ça n’est pas bien passé. Je l’ai trouvée profondément injuste. Elle se permet de critiquer les autres mais ne se rend pas compte qu’elle agit comme eux. Elle se positionne en victime et n’apprécie pas les critiques. Je l’aurais eu en face de moi, je crois que je l’aurais giflée. Je ne me souviens pas avoir ressenti cela avec une telle force à l’encontre d’une héroïne. J’espère vraiment qu’elle évoluera par la suite. Quant à Andrea, il ne m’a pas fait rêver. Je n’ai pas été particulièrement sensible à ce personnage, à son charisme. J’ai vraiment eu du mal à croire à leur romance. Elle fait un peu facile. Je n’ai rien ressenti, contrairement à d’autres romances qui m’ont fait palpiter, là, il me manque quelque chose, c’est trop simple.

J’ai conscience d’être dure avec ce livre mais ce n’est pas pour autant que je le déconseille. Je deviens plus exigeante dans mes lectures et malheureusement, Salmacis n’a pas répondu à mes attentes.
Je lirai cependant la suite, car le final est bien amené et j’ai vraiment envie de savoir ce qui va se passer ensuite. L’idée derrière ce roman est vraiment très originale et je suis plus que curieuse de voir comment l’intrigue va évoluer.