Night School T4 Resistance C 

Résumé :

« Résistez à la tentation... »
Le quatrième tome de la série best-seller internationale, publiée dans plus de vingt pays.

Une saison pour aimer, une saison pour mourir...

Allie Sheridan a trouvé un refuge secret en Provence. Elle parvient presque à s'y croire en sécurité... jusqu'à ce que les hommes de Nathaniel l'attaquent. Une fois de plus, elle est forcée de fuir et de retourner au seul endroit où elle se sent chez elle : l'académie Cimmeria.
Allie reconnaît à peine les lieux. La paranoïa y atteint des sommets. La plupart des étudiants ont déserté l'école. Les professeurs ne sont plus dignes de confiance. Ce sont désormais les gardes qui prennent les choses en main... Plus grave, Nathaniel semble sur le point de remporter l'ultime combat.
Carter et Sylvain sont tous deux prêts à s'engager dans la bataille aux côtés d'Allie et à lui prouver leur amour. Elle va devoir faire un choix. Cruel, déchirant, le plus difficile de sa vie. Car ni l'un ni l'autre ne l'attendront éternellement...

(Source: Collection R)

Mon avis :

Après un tome plus lent, je m’attendais à une suite plus rythmée.

Allie est en cavale. Mais, rapidement retrouvée par les hommes de Nathaniel, elle est obligée de retourner à Cimmeria. Une fois sur place, la jeune fille se rend compte que plus rien n’est comme avant. Il y règne une atmosphère de doutes et de soupçons. La situation est devenue très inconfortable à Cimmeria. Les professeurs et les élèves tentent de reprendre une scolarité normale mais tous sont marqués par la menace de Nathaniel.

Cette menace est au cœur de ce tome. L’essentiel de l’intrigue tourne autour du prochain mouvement de Nathaniel. C’est une vraie épée de Damoclès qui pèse au-dessus de l’école. L’auteure fait monter la pression mais le résultat n’est pas à la hauteur. Je me suis laissée porter par cette atmosphère. C’est très prenant. Plus j’avançais dans l’histoire et plus je m’attendais à tout et même au pire. Mais lorsque la confrontation a finalement lieu, elle apparait presque « grotesque ». On a avait eu un Nathaniel cruel et impitoyable mais là, je n’ai pas retrouvé cet homme. Il se contente principalement de discuter et apparait plus comme un gamin capricieux. J’ai vraiment été déçue. Où est passé cet homme sans scrupules ?

A côté, ce tome fait la part belle à la romance. On retombe dans le classique triangle amoureux. Allie doit se décider. Seulement, la jeune femme ne sait vraiment pas ce qu’elle veut. Et pour ça, elle m’a agacée. On sait très rapidement ce qu’elle ressent mais c’est comme si elle était aveugle. Elle ne se décidera qu’à la toute fin. Enfin !!
Je regrette que ce trait de caractère ait pris le dessus. La Allie des débuts, avec son fort tempérament, me manque. Elle est toujours volontaire pour aider mais je la trouve irréfléchie.
A contrario, certains personnages ont énormément évolué, notamment Katie. Quel changement depuis le premier tome. J’aime beaucoup ce qu’elle est devenue. Même si on sent qu’elle a un certain intérêt derrière, j’espère vraiment qu’elle continuera sur cette voie.

Il y a du bon dans ce tome, je ne dis pas le contraire. Les derniers pages sont une vraie torture. C.J. Daugherty s’arrête sur une situation plus que critique. C’est un vrai supplice de laisser Allie, Carter et tous les autres dans un tel moment et de devoir attendre plusieurs mois avant la suite. L’auteure sait vraiment ménager ses effets.

J’aime beaucoup l’univers imaginée par C.J. Daugherty, je regrette simplement  la façon dont celui-ci a évolué. Ce tome m’est apparu avant tout comme une transition avec le prochain et dernier livre. L’auteure positionne ses personnages avant le grand final. Final dont j’attends beaucoup.