De : Sam Taylor-Johnson
Sorti le : 11 février 2015
Avec : Jamie Dornan, Dakota Johnson, …

Cinquante Nuances de Grey movie poster

 

Résumé :

Interdit aux moins de 12 ans

L'histoire d'une romance passionnelle, et sexuelle, entre un jeune homme riche amateur de femmes, et une étudiante vierge de 22 ans.

(Source : Allociné)

Mon avis :

Je n’attendais rien de ce film donc je ne peux pas dire que j’ai été déçue par le résultat final. Non, je me suis surtout ennuyée. Deux heures pour une histoire pareille, c’est très long.

Vous savez ce que je pense de ce roman. Pour moi, l’intrigue est inexistante et les personnages sont pénibles au possible. Entre la jeune étudiante écervelée et le milliardaire torturé-mélancolique… on n’est pas gâté. Le film n’a absolument rien changé de ce côté-là. Du coup, je me suis profondément ennuyée et j’ai trouvé le temps long. L’intrigue est plate et ne présente qu’un intérêt limité.
Je reste dans l’idée que ce n’était pas un roman à adapter. Ce n’est que mon opinion, évidemment.

Le film est nettement plus soft que le roman. Les scènes de sexe sont nettement moins nombreuses et la façon de filmer témoigne d’une vraie pudeur. Je ne pense pas, cependant, que cela justifie une interdiction aux moins de 12 ans. Je vois mal mon jeune frère de 13 ans aller voir ce film.
Derrière ce choix, il y a clairement une volonté de toucher un public plus large mais je trouve que ça n’est absolument pas justifié, du fait de l’histoire. Je rappelle (au cas où certain(e)s aient encore des doutes) qu’il s’agit d’une romance érotique avec une relation dominant-dominée. Ce genre d’histoire n’est pas pour tout le monde. J’avoue ne pas comprendre l’intérêt derrière cette décision, hormis une motivation purement financière.
Pour moi le film navigue sans arrêt entre la romance simple et l’érotisme, ce qui lui donne un coté confus. Il ne va pas au bout des choses. Pas que j’attendais du sexe à tout va, mais j’aurais préféré que le film aille dans une direction et qu’il s’y tienne.
Les acteurs semblaient insister, pendant la promotion du film, sur le fait que ce n’était pas une romance. Navrée, mais le film donne l’impression inverse, avec quelques touches d’érotisme en plus. Il semblerait qu’on appelle ça du « porno chic »… mouais, pourquoi pas.

Le casting est bon, Jamie Dornan incarne un Christian Grey plutôt convaincant et Dakota Johnson est très crédible dans son rôle. Elle dégage un mélange d’innocence et d’assurance à la fois qui correspond bien au personnage. Mais pas de quoi me faire revoir mon jugement sur ces deux protagonistes.

La réalisation est sobre. On retrouve des nuances de gris et de bleu pour la majeure partie des scènes et on a des notes de rouge pour les passages dans la fameuse chambre. Cela offre un beau contraste.
Autrement, c’est très pudique mais pas toujours dans la finesse. J’ai là une pensée pour la scène avec Anna et le crayon marqué Grey.

Il y a des points positifs. Oui, oui c’est possible. Tout d’abord la bande-son qui est vraiment bien trouvée. Les chansons choisies donnent une belle dynamique au film.
De plus, je tenais également à remercier la réalisatrice et toute l’équipe de production qui ont supprimé toutes les allusions à la déesse intérieure d’Anna. Ces moments sont vraiment horripilants dans le roman et c’était une joie de ne pas les retrouver à l’écran.

Je suis allée voir ce film avec des proches, autrement je me serai abstenue. Je n’ai pas plus aimé que le roman et je n’irai certainement pas voir les prochains.
Les fans du livre devraient y trouver leur compte, autrement, passez votre chemin.