Sidhe T3 Sandy Williams

Résumé :

Une guerre sanglante, un amour impossible.

McKenzie est une diseuse d’ombres, mais son inestimable don n’a cessé de mettre sa vie et celles de son entourage en péril. Déchirée entre le fae qu’elle aime et celui auquel elle est liée, la jeune femme doit faire la lumière sur les dessous de la guerre si elle veut y mettre un terme. Armée de dangereux secrets et épaulée par de puissants alliés, par ses actes elle divisera le Royaume à tout jamais… à moins qu’elle le sauve.

(Source : Milady)

Mon avis :

Final réussi pour Sidhe. Ce dernier tome apporte une conclusion à la hauteur de cette excellente saga.

McKenzie mène depuis peu la vie normale dont elle a toujours rêvé. Mais le Royaume va très vite se rappeler à elle. Quand elle sent ses amis en danger, elle n’hésite pas une seconde. Elle retrouve alors un Royaume menacé, aussi bien de l’intérieur que de l’extérieur. Les Hauts Seigneurs exigent la tête du régicide, un nouvel ennemi veut prendre le trône de Lena et il semblerait que les Miliciens n’aient pas dit leur dernier mot.
Ce dernier tome est bourré d’action et de retournements de situation. Chaque chapitre réserve son lot de surprises... c’est haletant. L’auteure nous a concocté un final rondement mené. Pas de temps mort, tout s’enchaîne de manière très fluide. Les questions laissées en suspens trouvent leur réponse ici.
En plus de l’action,  ce tome laisse une place importante à la romance, apportant ainsi son lot d’émotions. Les événements de la fin du second volet pèsent lourd. Tout au long de cette lecture on peut juger de l’impact que cette décision a eu.
Petit bémol du roman pour moi, cet aspect est le seul à ne pas avoir de vraie conclusion. Un peu comme si l’auteure n’avait pas su comment conclure ce point. C’est aussi une façon de laisser une part d’inconnu.

Dans ce tome, McKenzie m’a bluffée. Elle qui ne souhaitait qu’une chose, mener une vie tranquille loin des faes, va complètement changer d’attitude. Dans les premiers tomes, elle faisait son possible pour se tenir éloignée du Royaume, ici, elle va y aller d’elle-même, c’est elle qui va tout faire pour y retourner. Ce changement donne une nouvelle dynamique au roman et c’est un régal. On retrouve une McKenzie plus déterminée, plus combative que jamais. Elle va vraiment se donner beaucoup de mal pour aider ses amis et se battre pour ce qui lui semble juste.
Aren m’a beaucoup énervée dans ce tome avant de se ressaisir. Il a un peu tendance à s’apitoyer sur lui-même mais il suffit que McKenzie le secoue un peu pour qu’on retrouve le chef des rebelles absolument irrésistible.
Kyol a tout mon respect. Il s’est résigné, il sait qu’il a perdu toutes ses chances avec McKenzie. On sent que c’est très difficile pour lui mais il fait avec, il continue à œuvrer pour le bien des siens.
L’auteure évite ainsi le piège du triangle amoureux.

C’est toujours compliqué de conclure une série mais Sandy Williams le fait avec brio. Ce dernier tome est absolument parfait. Du début à la fin, cette trilogie m’aura conquise.
Je vous la recommande vivement.