Chroniques de Dani T1 Iced Karen Marie Moning 

Résumé :

J'ai découvert un truc complètement dingue : mourir, c'est de la rigolade. Ce qui craint un max, c'est de revenir à la vie.. . Mon nom est Dani Mega O'Malley. Mon chez-moi, ce sont les rues de Dublin. La ville est une zone de guerre, les faës sont libres de nous chasser, il n'y a pas deux jours semblables et sans Mac, rien n'est plus pareil. Pourtant, je ne préférerais vivre nulle part ailleurs.

(Source : Editions J’ai Lu)

Mon avis :

Un univers toujours aussi riche et prenant mais une héroïne que j’ai trouvée assez désagréable.

L’auteure nous replonge dans un Dublin chaotique. On reprend directement après les événements du dernier tome. La ville a été ravagée et les faës se promènent librement parmi les humains.
On retrouve absolument toute la richesse de cet univers. Après 5 tomes, on aurait pu craindre une redondance mais non. L’auteure parvient à apporter de la nouveauté et nous entraîne dans un univers toujours aussi riche.
Et cette nouveauté vient principalement du changement de perspective que nous propose ici l’auteure. On assiste aux événements à travers Dani et celle-ci a une perception des choses qui est bien différente de celle de Mac. On voit tout sous un nouvel angle et c’est assez appréciable. On a un nouvel éclairage de cet univers et de ses personnages et j’ai bien aimé les redécouvrir à travers les yeux naïfs et innocents de Dani. On découvre une autre facette de ce monde, d’autres réalités inconnues de Mac. Le monde des Faës n’a pas encore tout dévoilé. Nouvelles créatures, nouveaux lieux… ce tome est plein de surprises. On connaissait le monde de Mac, maintenant on explore celui de Dani et il se révèle tout aussi passionnant.

J’avais beaucoup aimé Mac qui avait énormément changé au cours des tomes. Avec Dani, ça ne s’est pas aussi bien passé. KMM a imaginé une héroïne très jeune et elle retranscrit très bien cet aspect du personnage, parfois même trop bien. Dani a des réactions totalement puériles (limite elle tape du pied quand elle est en colère), elle s’imagine meilleure que tout le monde et ça m’a profondément agacé. Je l’avais bien aimé dans les tomes précédents, c'est-à-dire à dose homéopathique, mais là, on est tout le temps en sa compagnie et c’est épuisant. Elle a des traits très appréciables, une sensibilité, un dévouement aux autres qui la rendent sympathique mais ce sont surtout son égo démesuré et son immaturité qui ressortent, pour mon plus grand malheur.

L’écriture de KMM est toujours aussi efficace. Elle laisse la parole à ses personnages et nous entraine au cœur de l’action. On sent que l’auteure sait ce qu’elle fait et on se laisse porter.

Une lecture que j’ai su apprécier malgré son héroïne. L’auteure prévoit de faire grandir celle-ci dans le prochain tome, je pense donc lui laisser sa chance.
Les dernières lignes de ce tome sont grandioses. Je suis curieuse de découvrir la suite.