Buffy T3

Résumé :

« À chaque génération, il y a une Élue. Seule, elle devra affronter les vampires, les démons et les forces de l’ombre. »

C’est un démon particulièrement retors qui attend Buffy cette fois-ci : le tristement célèbre roi des vampires en personne. Et ce dernier a peut-être enfin trouvé le moyen de la vaincre : l’envoyer dans le futur, dans la peau d’une autre… La vie à Sunnydale n’a pas fini d’être dangereuse pour la Tueuse et son équipe de choc ! Et sur la Bouche de l’Enfer, même une banale représentation théâtrale peut tourner au cauchemar.

Surtout lorsque Willow et Spike découvrent que certaines illustres tragédies grecques permettraient d’invoquer de puissantes et mortelles divinités…

(Source : Milady)

Mon avis :

Deux intrigues inégales. Ce troisième tome est en demi-teinte. L’effet Buffy s’essoufflerait-il ?

La première histoire, "La Tueuse Perdue", nous ramène à la saison 4. Buffy tente par tous les moyens de mener de front sa vie de Tueuse et sa vie d’étudiante. La jeune femme souhaite en effet poursuivre ses études et ne pas laisser la traque des vampires prendre le dessus sur tout le reste. Seulement, Buffy va vite se rendre compte que c’est compliqué.
Dans cette histoire, Buffy se retrouve envoyée dans une réalité alternative, suite à une erreur qu’elle a commise. Cette réalité présente un futur apocalyptique où les vampires, menés par un roi des plus puissants, règnent sur Sunnydale. Buffy se retrouve alors dans une autre version d’elle-même, retenue prisonnière pour empêcher l’arrivée d’une nouvelle Tueuse.
J’ai beaucoup aimé cette intrigue. Je me suis prise au jeu de savoir ce qu’étaient devenus tous les amis de Buffy dans cette nouvelle réalité et comment ils allaient faire pour s’en sortir. Il y a de sacrées surprises. Rien n’est joué d’avance, la Tueuse fait face à un adversaire de taille et se retrouve sérieusement en difficulté. Cet aspect est très prenant.
Le point noir vient de Buffy. Je ne me rappelais pas d’une Buffy aussi égoïste, elle m’a terriblement déçue au début. Elle ne pense qu’à sa petite personne et en oublie ses amis. Heureusement, le reste du Scooby Gang va la remettre dans le droit chemin.
Cette première histoire se lit très bien. C’est la seconde qui m’a posé quelques problèmes.

"Cauchemar d’une nuit d’été" se focalise sur Willow et Spike. On les suit tous les deux d’abord séparément puis leurs histoires finissent par se rejoindre. Willow prend des cours de théâtre à la fac, nous sommes à la rentrée de l’année 2000. Rapidement, elle va commencer à suspecter des activités paranormales. L’intrigue avec Spike s’intéresse à son passé, au moment où il tentait de séduire une demoiselle de la haute société. Il était alors la risée de tous. Sa rencontre avec les vampires Angelus et Drussila va venir tout changer.
J’ai beaucoup apprécié le fait de mettre en avant ces deux personnages, bien souvent relégués au second plan. On les découvre autrement. Mais leurs histoires ne m’a pas intéressée plus que ça. C’est très long et lent, j’ai mis un certain temps à en venir à bout. On ne retrouve pas l’ambiance de la série, on voit très peu le Scooby Gang et ça manque. Le final est prévisible, ce qui n’arrange rien.
Je m’attendais à autre chose pour l’histoire inédite.

Je regrette un peu que cette intégrale se termine sur une note mitigée. Je lirai la suite cependant. La prochaine intégrale annonce l’arrivée de Faith, personnage que j’apprécie énormément.