Sweet Evil_Wendy Higgins

Résumé :

Embrace the Forbidden

What if there were teens whose lives literally depended on being bad influences?

This is the reality for sons and daughters of fallen angels. Tenderhearted Southern girl Anna Whitt was born with the sixth sense to see and feel emotions of other people. She's aware of a struggle within herself, an inexplicable pull toward danger, but it isn't until she turns sixteen and meets the alluring Kaidan Rowe that she discovers her terrifying heritage and her willpower is put to the test. He's the boy your daddy warned you about. If only someone had warned Anna.

Forced to face her destiny, will Anna embrace her halo or her horns?

(Source: Site de Wendy Higgins)

Mon avis :

Sweet Evil est souvent apparu parmi les livres qui m’étaient recommandés. J’ai longtemps résisté et puis finalement…j’ai craqué. Et je suis bien contente de l’avoir fait. Il y a quelques maladresses mais dans l’ensemble, j’ai adoré.

Anna Whitt a toujours eu la capacité de ressentir et discerner les émotions d’autrui, sans pouvoir l’expliquer. Ce n’est que lors de son 16ème anniversaire et suite à sa rencontre avec Kaidan Rowe, qu’elle prend conscience de son sinistre héritage. Si elle pense pouvoir y échapper, elle va vite se rendre compte qu’elle a tort.

Le récit est le reflet de la progression d’Anna dans la découverte de sa nature de Nephilim. La première partie du roman est donc consacrée à l’exploration de cet univers et des origines de la jeune femme. C’est assez long à se mettre à en place mais ça vaut largement le coup. On est bien préparé à ce qui va suivre. La seconde partie, qui voit Anna pleinement intégrer ce monde, est nettement plus rythmée. Maintenant qu’elle connaît tout de son héritage, elle est contrainte et forcée de l’assumer. On plonge au cœur des machinations démoniaques et l’auteure réserve des passages très forts émotionnellement. La jeune femme aura du mal à s’en sortir indemne. Je ne me suis vraiment pas ennuyée une seconde.

Et si dans tout ça Anna pouvait compter sur Kaidan, ce serait parfait mais non… l’auteure a imaginé une romance très touchante, mais aussi tourmentée. Elle n’est pas parfaite cependant. J’ai trouvé que ça manquait un peu de sentiments dans sa construction. Les choses se font peut-être un peu trop rapidement. Mais les émotions sont là, le désir aussi d’ailleurs. J’ai eu le cœur serré à plusieurs reprises pour nos deux protagonistes. Même si je savais que cela allait être douloureux, j’attendais avec impatience chaque interaction entre Anna et Kaidan.

Je me suis régalée avec cet univers peuplé de Nephilims, de Dukes et autres esprits démoniaques. J’ai craint quelques ressemblances avec l’univers de Hush Hush, de Becca Fitzpatrick, mais les deux se révèlent très différents. Je trouve l’idée de Wendy Higgins vraiment excellente. Ici, les enfants des démons héritent des péchés de leur père et doivent pousser les humains aux vices. Ainsi, Anna est la fille du démon responsable de la consommation de drogues et d’alcool. Je vous laisse imaginer ce que ça peut donner. Quant à Kaidan, je vous laisse découvrir ;)

Anna est une héroïne qui m’a beaucoup déroutée. Elle est tellement gentille et…oui, disons-le, parfaite. C’est la bienveillance incarnée. Elle a des réactions tellement surprenantes parfois. Cela donne des situations plutôt drôles. Mais j’ai surtout ressenti beaucoup d’empathie pour elle. Elle voit tout ce en quoi elle croyait, tout ce à quoi elle s’attachait s’effondrer. Au vu de ce qu’elle traverse, je trouve qu’elle fait preuve de courage et qu'elle s'en sort plutôt bien.
Tout cela n’aurait pas été possible sans Kaidan. Il est plein de charme, c’est indéniable mais il me manque un petit quelque chose encore. Il m’a un peu fait penser à Patch au début, il a cette même arrogance sexy et ce côté ténébreux, mais il ne l’égale pas (pas encore, en tout cas). Il se révèle très peu au final, ce n’est pas évident de le cerner. Première très bonne impression tout de même, j’espère maintenant en découvrir plus par la suite.
Les autres personnages aussi m’ont beaucoup plu, notamment les jumelles qui forment une paire très sympathique.

Il m’aura fallu du temps pour me lancer mais pas pour succomber. Je ressors conquise par ma lecture. Cet univers et ses personnages m’ont séduite. Oui, c’est maladroit par moment mais on passe outre aisément. Si j’avais lu ce roman plus tôt, j’y aurais moins fait attention donc je ne m’attarderai pas dessus.

Si vous aimez les histoires avec des anges, des Nephilims et des démons, je vous invite à découvrir Sweet Evil. Pour ma part, impossible de rester sur ce final, j’enchaîne avec la suite, Sweet Peril. :)