Ailes d'Emeraude_Alexiane de Lys

Résumé :

À 18 ans, Cassiopée est contrainte de quitter l’orphelinat dans lequel elle vit depuis ses 6 ans. 
Seule au monde, l’adolescente est lâchée dans la ville. Alors qu’elle vient de se faire violemment agresser par deux inconnus, elle fait la connaissance du mystérieux et séduisant Gabriel. Grâce à lui, Cassiopée découvre sa véritable nature : elle fait partie des Myrnes, un peuple ailé doté d’incroyables pouvoirs sensoriels…

(Source : France Loisirs )

Mon avis :

Avec Les Ailes d’Emeraude, tout ne s’est pas bien passé. L’imaginaire de l’auteure est superbe mais alors quelle héroïne insupportable.

A 18 ans, Cassiopée doit quitter l’orphelinat où elle a grandi. Après quelques jours de sa nouvelle vie, elle est sauvée d’une agression par l’énigmatique Gabriel. Suite à cela, sa vie lui échappe complètement. Avec lui, elle va découvrir ses origines et aussi que certaines histoires pour enfants ne sont pas que des légendes.

J’ai commencé ma lecture sans rien savoir de ce que j’allais trouver, la découverte était totale. Verdict ? Le monde des Myrnes est une agréable surprise. Ce sont des êtres pour le moins uniques, qui s’éloignent de tout ce que je connais. Si l’idée m’a un peu étonnée au début, l’auteure donne les éléments nécessaires pour que cela soit vraisemblable. Dépaysement garanti. Cette touche de nouveauté a fait du bien. Un peu de fraîcheur est toujours la bienvenue. J’ai pris plaisir à parcourir ce nouvel imaginaire.

S’il était si facile de se balader dans le monde des Myrnes, c’est aussi parce que l’auteure a une plume féérique pour tout ce qui est description. C’était impressionnant. Quand elle décrivait les décors, les flocons qui tombaient, j’avais l’impression d’avoir tout ça devant moi (et ce n’était pas dû à la neige qui tombait dehors au moment où je lisais). J’y étais vraiment, avec les personnages. Alexiane de Lys possède un joli talent pour dépeindre son univers. De même pour les scènes d’action qui, dans l’ensemble, avaient une bonne dynamique.


Comme dans le livre, on s'y croirait ;)

Par contre, certains autres aspects de la narration m’ont fait tiquer. A commencer par l’abus de sarcasme. Au début, on se dit que les personnages ne manquent pas de mordant et c’est amusant. Seulement, quand c’est comme ça tout du long et sans arrêt, ça finit par perdre de son charme. Au point que ça en devient « contreproductif ». J’aime les personnages avec de la répartie mais là…c’était trop. Le fait que l'héroïne m'ait agacée de nombreuses fois y est peut-être aussi pour quelque chose mais bon...on verra ça après.
Même la façon de s’exprimer de certains protagonistes m’est apparue inappropriée quelquefois. Un passage avec Namassé en particulier m’a fait lever les yeux aux ciels. Non !! Ca ne collait pas du tout avec sa personnalité.
Puis, il y a les nombreuses références à la pop culture. L’auteure est une grande fan de Star Wars  notamment et bien d’autres, on le  devine d’ailleurs assez facilement. Encore une fois, je n’ai rien contre placer des références par-ci par-là sauf si c’est fait au détriment du récit. J’ai parfois eu l’impression que des dialogues avaient été pensés uniquement pour placer tel réplique connue, sans que cela serve l’histoire. C’est venu casser ma lecture plusieurs fois et j’ai trouvé ça dommage.

Enfin, un autre frein, et pas des moindres, à ma lecture a été Cassiopée elle-même. Avec elle, le courant n'est pas passé. Je me suis sentie mal parce que c’est elle qui porte l’histoire…Imaginez un peu ma situation. Dans les premières pages, j’avais de l’admiration pour elle. Je la trouvais forte et courageuse. Ensuite, j’ai changé d’avis. A partir du moment où elle intègre le monde des Myrnes, elle change du tout au tout. Capricieuse, égocentrique, orgueilleuse mais surtout colérique. Elle pouvait se mettre en colère en quelques lignes puis se calmer pour s'énerver à nouveau peu après. Est-ce que tu n’aurais pas quelques problèmes de gestion de la colère jeune fille ? 


Rooh...

Tous ces hauts et ces bas m’ont donné le tournis. J’ai vraiment eu du mal à la suivre. Et pour ça, j’ai trouvé Gabriel bien patient avec elle. Leur relation ne m’a d’ailleurs par fait l’effet « papillons dans le ventre ». Tout se fait rapidement entre eux, il m’a manqué quelques étapes pour que je m’attache à eux deux. Surtout à la fin, c’est carrément expéditif. Pourquoi tant d’empressement ?
Ce sont d’autres personnages qui ont retenu mon attention, dont Saphira et Nathan. Je croise les doigts pour les retrouver ensuite. Car oui, je lirai au moins le second tome.

Je suis très critique et tatillon mais je reconnais volontiers que pour un premier roman, Alexiane de Lys fait un joli travail. Elle propose un univers unique dans lequel elle nous transporte aisément. Je suis prête à donner sa chance à la suite, non pas pour retrouver Cassiopée, mais pour en apprendre plus sur les Myrnes. En espérant aussi que, pourquoi pas, certains défauts ne seront plus présents ;)