Ma Raison de Vivre_Rebecca Donovan

Résumé :

– Et si je ne veux pas être ami avec toi ?

– Alors nous ne serons pas amis.

– Et si j’ai envie d’être plus qu’un ami ?

– Alors nous ne serons rien du tout.

Emma a tout fait pour empêcher Evan d’entrer dans sa vie. Non pas parce qu’il la laisse indifférente, bien au contraire, mais parce que personne ne doit savoir. Savoir qui elle est vraiment, quelle est son histoire, et surtout, ce qui l’attend tous les soirs, quand elle rentre chez elle…

(Source : PKJ)

Mon avis :

Cette lecture aura été une bien jolie frustration. Rebecca Donovan traite d’un sujet délicat à travers une belle histoire, les émotions étaient là, mais je suis persuadée qu’on aurait pu aller plus loin. Avec un tel sujet, je m’attendais à être davantage touchée.

Maltraitée par sa tante, Emma fait en sorte de maintenir tout le monde à distance. Son secret, personne ne doit le connaître. Alors quand Evan s’intéresse à elle, elle fait absolument tout pour le repousser. Seulement, le jeune homme ne va pas lui simplifier la tâche.

Ma Raison de Vivre est sans conteste un récit saisissant. Il est impossible de rester insensible face à ce que traverse Emma. Au cours de ma lecture, je suis passée par bien des états. J’ai été en colère, j’ai eu le cœur serré, j’ai souri… j’ai assurément ressenti tout un tas de choses. Ce qui arrive à Emma est épouvantable. Sa tante est profondément injuste et si j’avais pu venir en aide à la jeune fille, je l’aurais fait volontiers. Cependant, j’en attendais plus de ce texte. Avec un sujet pareil, j’aurais voulu que mon cœur fasse plus que se serrer, j’aurais voulu être révoltée, trembler pour Emma... mais je n’ai pas eu tout ça.


Même lui, il le dit !

On se focalise beaucoup sur les aventures lycéennes et les amours naissants d’Emma, au détriment du sujet principal, du cœur du livre : ce qu’elle subit chez elle. J’ai trouvé que la relation avec sa tante n’était pas n’était pas suffisamment explorée. Ce que vit Emma au lycée ou bien la romance n’est pas dénué d’intérêt, ce n’est pas mon propos. La romance est même tout ce qu’il y a de plus adorable. Elle est toute en douceur. Même si Emma le repousse, on sent qu’Evan éveille beaucoup de choses chez elle. J’ai aimé voir la jeune fille s’épanouir grâce à lui, car elle montre une autre part d’elle-même. Part qui m’a plus touchée et que je souhaitais protéger. Mais dans le fond, ce qui m’intéressait plus que tout c’était ce qu’Emma traversait avec sa tante, or sur ce point, j’ai manqué d’éléments pour avoir cette histoire riche en émotions que j’attendais. On comprend assez peu le pourquoi de toute cette haine.

Et puis, plus au niveau de l’écriture, en alternant ces différents aspects du quotidien d’Emma, j’ai trouvé que beaucoup de situation étaient survolées, qu’on ne les poussait pas assez loin. Plusieurs fois, l’auteure nous offrait des moments bouleversants, dans tous les sens du terme, mais tout s’arrêtait beaucoup trop vite, trop tôt. Comme s’il y avait une retenue de la part de l’auteure. Tous ses hauts et ses bas m’ont terriblement frustrée au final. Je ne demandais pas à voir Emma souffrir le martyr non plus, ça n’aurait pas servi l’histoire, mais si on avait pu aller plus loin dans ses moments, je n’aurais pas été contre. Le résultat fait que je suis restée distante vis-à-vis des événements, or j’aurais voulu pouvoir m’impliquer émotionnellement. En un sens, j’ai eu l’impression que l’histoire ne démarrait jamais vraiment.

Jusqu’aux derniers instants où là, en un rien de temps, il se passe énormément de choses. Là, j’ai vraiment eu peur pour Emma. Je n’en reviens pas que Rebecca Donovan nous laisse en plan ainsi. C’est terrible !!
Ce revirement, je l’ai attendu tout au long du roman. J’étais peinée pour Emma. C’est atroce ce qui lui arrive. Néanmoins, j’avais envie de dire « enfin !! ». Je sais, c’est affreux, mais j’étais ravie de voir qu’enfin le récit s’engageait sur cette voie. Pourquoi attendre la fin ? Pourquoi Rebecca, pourquoi ?


Oui, pourquoi ? 

Ce qui n’a pas aidé non plus, le fait que je ne me sois pas attachée à Emma. Elle fait preuve d’un certain courage à traverser seule ces épreuves mais voilà, je ne l’ai pas trouvée plus déterminée que ça à s’en sortir. Elle se morfond presque dans son malheur. Pire, elle va jusqu’à faire du chantage à ceux qui veulent l’aider. Son attitude avec sa meilleure amie m’a un peu choquée. Je ne l’ai pas comprise. Elle s’est fixé un objectif et souhaite s’en sortir sans faire de vagues mais est-ce que ça justifie son comportement ? Je n’en suis pas sûre.
Par chance, il y a Evan et Sara. Le premier n’est pas le bookboyfriend que j’attendais mais il a ses atouts charme. Il est très tendre dans son approche d’Emma, j’ai trouvé ça mignon, et en même temps il n’a pas peur de la bousculer un peu. Il a réussi à faire son petit effet et je lui laisse volontiers une chance de faire ses preuves. Quant à Sara, c’est une amie formidable. Elle ferait tout pour aider Emma, si celle-ci lui en laissait la possibilité. Elle est pétillante et pleine de vie, c’est la bouffée d’oxygène du livre. Ses apparitions font toujours du bien.

Ma Raison de Vivre n’a pas été la lecture que j’attendais mais je ne peux pas nier que c’est un très beau roman. On se perd un peu et on passe à côté du sujet principal pendant une grande partie du livre mais les émotions étaient là, bien que j’en aurais voulu plus. Il faut attendre la toute fin pour que l’auteure amorce les choses sérieuses. Impossible de rester sur cette dernière note. Je veux connaître la suite. Maintenant, je croise les doigts pour qu’on poursuive sur cette lancée.

Le truc en + :

Les droits d'adaptation du roman ayant été vendus, il y a de fortes chances que l'on voit Emma et Evan prendre vie sur nos écrans. Très attachée au projet, Rebecca Donovan suit de près le processus et tient régulièrement ses fans informés. Si ça vous intéresse, faites un tour sur le blog de l'auteure ;)  #EvanExists