Firebird#1_A Thousand Pieces of You_Claudia Gray

Résumé :

Marguerite Caine’s physicist parents are known for their groundbreaking achievements. Their most astonishing invention, called the Firebird, allows users to jump into multiple universes—and promises to revolutionize science forever. But then Marguerite’s father is murdered, and the killer—her parent’s handsome, enigmatic assistant Paul— escapes into another dimension before the law can touch him.

Marguerite refuses to let the man who destroyed her family go free. So she races after Paul through different universes, always leaping into another version of herself. To accomplish her goal, she must learn how each world works, and confront the many people she has the capacity to become. But she also meets alternate versions of the people she knows — including Paul, whose life entangles with hers in increasingly familiar ways. Before long she begins to question Paul’s guilt—as well as her own heart. And soon she discovers the truth behind her father’s death is far more sinister than she expected.

(Source : Site de Claudia Gray)

Mon avis :

Tout d’abord, un immense merci à ma copinaute, Bookish Girl, pour ce super cadeau. Elle a fait preuve de patience avec moi !! J’ai enfin lu ce premier tome et j’ai adoré. J’avais quelques craintes mais j’ai très vite été rassurée.

Les parents de Marguerite ont fait une découverte incroyable : ils ont mis au point un système qui permet de voyager entre les multiples dimensions. Tout se passe bien jusqu’au jour où le père de Marguerite est assassiné. N’ayant qu’une seule idée en tête, se venger, la jeune femme se lance à la poursuite de Paul, accusé du meurtre, à travers les différents univers. Un voyage dangereux qui pourrait bien tout changer.

Si j’ai traîné à lire ce roman, c’est parce que son sujet sur le « multiverse » est aussi fascinant qu’il est périlleux. Je me rappelle d’une lecture qui traitait du même thème et qui m’avait complètement perdue (coucou Multiversum). Ce n’est pas franchement agréable quand on a cette sensation de ne rien comprendre. Je n’ai jamais été très à l’aise avec les matières scientifiques mais quand même…


Ah, bien !! Moi qui comptait sur toi...^^'

Avec Firebird, je n’ai pas eu cette impression. Certaines notions ont nécessité que je relise des passages mais autrement j’ai trouvé que Claudia Gray avait construit un univers très fort et surtout très clair. Pas besoin de concevoir quelque chose de trop complexe, ça fonctionne très bien tel quel. De plus, les explications données sont simples et précises. On apprend en même temps que Marguerite, seule artiste dans une famille de scientifiques. On est dans la même position qu’elle et ses proches se révèlent de très bons pédagogues. La compréhension n’en est que plus facile.
D’un autre côté, la conséquence est que certains éléments paraissent fragiles et peu crédibles, je pense à cet objet qui permet les voyages entre les dimensions. L’idée est astucieuse mais ça parait assez léger. Ça ne m’a dérangée outre mesure cependant. L’histoire a du sens et tient la route, ça me convient parfaitement.

On voyage dans plusieurs univers parallèles, chacun ayant une spécificité. J’ai adoré cette partie-là, ce moment où on explore les différences entre la dimension d’origine et celles qui l’environnent. L’auteure laisse libre-cours à son imagination et le résultat est épatant. Chaque monde exploré a un rôle à jouer. J’ai tout particulièrement apprécié le passage en Russie. Bien qu’il vienne ralentir l’intrigue, il se révèle important pour les personnages et ce qu’on y apprend. Se déplacer entre les dimensions est complexe et chaque étape du voyage permet de mieux comprendre de quoi il retourne et ce que cela implique.


Oulà, attendez !! Il me faudra plus d'explications...

C’est une sacrée héroïne que nous propose Claudia Gray, héroïne qui n’a pas peur de se lancer dans une aventure qui la dépasse. Marguerite se lance à corps perdu dans sa mission. Elle fait preuve d’un grand courage et d’une capacité d’adaptation qui lui seront très utiles. Je ne suis pas certaine que j’aurais accepté si aisément de me lancer dans un tel voyage. J’ai trop regardé Sliders…et les voyages entre dimensions, ça ne me rassure pas beaucoup depuis ^^ Je lui reprocherai toutefois un petit côté très indécis, surtout concernant ses sentiments. Elle se focalise beaucoup dessus et en oublie parfois le reste. Elle a un petit côté égoïste qui m’a fait grincer des dents par moment.
Quand on voyage, rien de plus agréable qu’un peu de compagnie. Rien à redire ici, Marguerite est bien accompagnée. Theo a ce genre de personnalité qu’on aime immédiatement. Il est bourré de charmes et a un petit côté aguicheur très sympa. Mais, je lui ai préféré Paul, personnage plus atypique, plus renfermé et discret. Et c’est ce qui m’a charmé. J’ai aimé le découvrir au fil des pages. Il a une personnalité complexe qui cache tellement de belles choses.
C’était également très intéressant d’observer l’impact des dimensions sur chacun des personnages. Ils sont identiques et différents à la fois. Ça sonne paradoxal mais si vous lisez le roman, vous comprendrez ;)


Non, je ne suis pas folle !! Lis le roman et tu comprendras ;)

J’ai trouvé l’écriture très agréable, en plus du fait que ce soit facile à comprendre. Certains aspects m’ont fait sourire. A force de lire des romans YA, on finit par repérer aisément certains schémas. Ce fut le cas ici où j’ai pu deviner des éléments de l’intrigue. Tout n’est pas aussi simple toutefois à déchiffrer, l’auteure a plusieurs cordes à son arc et réserve des surprises, et pas des moindres. J’ai aimé aussi sa capacité à exposer des éléments en amont pour les utiliser ensuite. Le récit n’en est que plus vivant.

Je ne pensais pas accrocher autant à ce livre. Je me suis vite retrouvée embarquée et j’ai passé tout mon temps à lire. Plus je découvrais les univers parallèles et plus je voulais en savoir davantage. De même pour les personnages, auxquels je me suis vite attachée. Ces voyages entre les dimensions nous amènent à voir la même chose mais sous des aspects bien différents. Je suis totalement emballée par l’idée.
Même si la conclusion est plutôt calme, je me plongerai dans la suite dès que possible. Il reste des mystères à résoudre et j’aimerais, pourquoi pas, revisiter certaines dimensions.