Ma Raison d'Espérer_Rebecca Donovan

Résumé :

Et si le secret d’Emma en cachait bien d’autres ?

« Tu es le sens de ma vie, la raison de chacun de mes actes. Et je ne changerai ça pour rien au monde. »

Emma commence doucement à réapprendre à vivre aux côtés d’Evan et de Sara. Hantée par des cauchemars terribles, elle décide de donner une seconde chance à sa mère, qui l’a abandonnée, espérant trouver un sens à sa souffrance. Mais elle doit aussi affronter le regard des autres : ceux qui s’en veulent de ne pas l’avoir soutenue, ceux qui la jugent mais aussi ceux qui, surgissant de son passé, ont encore bien des révélations à faire sur sa vie d’avant…

(Source : Pocket Jeunesse)

Mon avis :

Ma Raison de Vivre avait été une belle frustration mais alors pas celui-ci. Je me demandais comment Rebecca Donovan allait rebondir après un tel final. J’ai ma réponse avec ce récit puissant. Voilà enfin les émotions brutes et fortes que j’attendais. Ce second tome est, à mes yeux, bien meilleur.

Emma se remet doucement de son traumatisme. Alors qu’elle vit chez Sara, elle décide de renouer avec sa mère et de lui donner une seconde chance. Intimidée, elle y met néanmoins plein de bonne volonté. Elle cherche à mieux connaitre sa mère et s’intéresse sincèrement à son passé mais ce faisant, elle rouvre d’anciennes plaies et les choses dégénèrent.

Quel tome, mes amis, quel tome !! J’avais quelques appréhensions en débutant cette suite mais Rebecca Donovan a su très vite me rassurer et m’emporter complètement aux côtés d’Emma. Mon petit cœur aura connu des montagnes russes émotionnelles avec cette suite. Beaucoup de colère, des envies de gifler, des sourires niais, de la douleur, un peu d’angoisse… j’étais complètement prise par le récit, je l’ai littéralement vécu.


Eh ben on n'a pas fini !! Il y en a tellement ^^'

A la différence du premier tome, auquel je reprochai de survoler la relation entre Emma et sa tante, cette suite se focalise vraiment sur l’histoire d’Emma et sa mère, Rachel. On vit complètement avec elles, on assiste à tous les efforts d’Emma pour aider sa mère, pour se rapprocher d’elle pour au final se prendre des remarques complètement déplacées et blessantes. J’ai haï Rachel, vous n’imaginez pas. Cette femme est toxique. J’en ai également voulu à Emma pendant ma lecture, il faut dire qu’elle fait certains choix complètement aberrants, mais finalement le gros de ma colère était focalisé sur sa mère. C’est quelqu’un de purement égoïste et égocentrique. La moindre contrariété et PAF, elle explose et dit des horreurs. Bon sang, mais quelle mère oserait dire de telles choses à son enfant ?
Ma Raison d’Espérer est vraiment une immersion  au centre de cette relation. J’ai eu le sentiment qu’on s’éparpillait moins et qu’on allait davantage au cœur des choses, d’où un second tome plus fort et émouvant.

La romance a évidemment sa place dans le récit. Là, on navigue entre frustration et admiration. Frustration parce qu’on ne peut que lever les yeux devant certains choix d’Emma. Un dénommé Jonathan fait son entrée et, dommage, on n’évitera pas le triangle amoureux. Si certains peuvent ajouter une tension supplémentaire pas désagréable, j’ai trouvé celui-ci maladroit, voire forcé. Peut-être est-ce dû au fait que j’adore Evan et que le jeune homme est absolument royal dans ce tome. Attentionné, tendre et très patient, il est parfait. L’accident d’Emma l’a transformé et beaucoup affecté. Il l’aime et ne doute pas un seul instant de ses sentiments. Il fait de superbes déclarations avec des mots magnifiques. Je vous le dis, Evan est une perle.

C’est pourquoi j’en veux pas mal à Emma de ne pas voir la chance qu’elle a. Entre elle et moi, c’est très conflictuel. Je comprends son choix de vouloir vivre avec sa mère et je trouve ça tout à fait honorable de sa part. J’ai d’ailleurs eu envie de la protéger et de la réconforter face à ce qu’elle vivait mais ce qui me hérisse au plus haut point, c’est sa manie de rejeter tout le monde. A croire qu’elle ne veut pas être aidée. Elle est pourtant entourée de personnes en or, Evan en tête. Sara est présente aussi, même si elle m’a un peu déçue et que j’ai parfois levé les yeux devant certaines de ses réactions. Emma est pleine de bonnes intentions mais elle persiste à faire de mauvais choix. Je ne la comprends pas. J’avoue, je suis perplexe.


Ravie de voir que tu es aussi perdu que moi, Sherlock !

Je pensais avoir tout vu, or je me trompais lourdement. Rebecca Donovan a l’art et la manière de conclure ses romans avec, à nouveau, une fin ATROCE !! Tout semble s’arranger, on se dirige vers un apaisement dans la vie d’Emma et…coup de massue. J’ai été secouée par cette conclusion, plutôt surprenante, à tel point que je suis allée chercher du réconfort auprès de Mme La Voix. Pourquoi ? Pourquoi ?

Ce second tome m’a davantage bouleversée. Il faut dire que les émotions contenues dans ces pages ont trouvé une forme de résonnance sur un plan plus personnel. J’ai beau reproché son comportement à Emma, son histoire ne me laisse pas indifférente, pas du tout même. Je ressors conquise par cette lecture et les nombreux frissons qui l’ont accompagnée.