Everless_Sara Holland

Résumé :

IN THE KINGDOM OF SEMPERA, TIME IS CURRENCY—EXTRACTED FROM BLOOD, BOUND TO IRON, AND CONSUMED TO ADD TIME TO ONE’S OWN LIFESPAN. THE RICH ARISTOCRACY TAX THE POOR TO THE HILT, EXTENDING THEIR OWN LIVES BY CENTURIES.

And no one resents the Gerlings more than Jules Ember. A decade ago, she and her father were servants at Everless, the Gerlings’ palatial estate, until a fateful accident forced them to flee in the dead of night. When Jules discovers that her father is dying, she knows that she must return to Everless to earn more time for him before she loses him forever.

But going back to Everless brings more danger—and temptation—than Jules could have ever imagined. Soon she’s caught in a tangle of violent secrets and finds her heart torn between two people she thought she’d never see again. Her decisions have the power to change her fate—and the fate of time itself.

(Source : site de l’auteure)

Mon avis :

Ce premier tome est une introduction à un univers plaisant. On démarre doucement mais il y a un énorme potentiel derrière qui ne manquera certainement pas de se dévoiler dans la suite.

Jules pensait en avoir fini avec Everless, ce manoir où vit la plus riche famille qui soit, mais le destin en a décidé autrement. Pour aider son père, elle n’a d’autre choix que de retourner dans ce vaste domaine où se cachent un passé et un garçon qu’elle fuit. Sourde aux avertissements, son retour, en plus de ranimer de vieux souvenirs, va la conduire à faire face à bien des dangers qu’elle n’avait pas imaginés.

Le temps est un concept qui me fascine. Alors quand un roman met au cœur de son intrigue cette notion si complexe et fragile je ne résiste pas. J’en attendais beaucoup de ce côté-là et Sara Holland m’a convaincue. J’ai adoré son idée de mêler le temps et l’alchimie. Cette dernière permet ici d’extraire le temps du sang afin de le transformer en pièce de monnaie que l’on peut consommer et/ou utiliser à des fins marchandes. Plusieurs scènes offrent un bel aperçu de cette magie et je m’attendais à ce que l’auteure s’en serve davantage. Le temps a un rôle clé mais pas forcément comme je l’avais imaginé.


Et bien nous sommes deux alors ;)

Et c’est là la raison pour laquelle ce roman m’a un peu perdue. Si le temps occupe bel et bien une part importante du récit, le vrai cœur de l’histoire réside ailleurs, autour d’une vieille légende dont on va chercher à saisir le sens au fil des pages. Cet aspect du roman ne manque pas d’intérêt. Je cherchais à donner un sens à ce qu’on apprenait en même temps que les personnages. J’étais impliquée aux côtés de Jules, seulement le tout manquait de force. Il n’y a pas vraiment de surprise. Si certaines révélations m’ont prise de court, une grande partie étaient prévisibles. De plus, j’ai eu l’impression parfois qu’on trainait un peu en longueur, que certains passages venaient ralentir la progression. Les révélations se font au compte-goutte ici et là mais on obtient finalement que l’esquisse d’un univers dont l’histoire recèle bien des mystères encore. L’ensemble est long à se mettre en place et au moment où les choses commencent à bouger, on arrive à la fin. C’est assez abrupt comme façon de conclure. L’intérêt est piqué au vif pour la suite, c’est certain. Everless apparait alors davantage comme une longue introduction. Je pense que le prochain tome sera plus mouvementé et riche en action.

Habituellement, je n’ai rien contre ces héroïnes un peu tête brulée, qui foncent pour accomplir ce qu’elle croit être juste. Avec Jules, j’ai trouvé que c’était exagéré. Elle prend des risques tellement inconsidérés et elle agit sans jamais penser aux conséquences ni forcément faire avancer les choses. De ce fait, j’ai eu du mal à m’attacher à elle. Elle devrait vraiment prendre le temps d’écouter ses proches. Et surtout, elle devrait observer plus attentivement ce qui se passe autour d’elle. Certaines révélations étaient tellement évidentes.
Dans l’histoire, il y a deux garçons, deux frères, Roan et Liam. Personnellement, j’ai largement préféré le second. Roan est trop lisse et trop parfait, rien de bien excitant (oups :P),  tandis que Liam est bien plus difficile à cerner. Autant prévenir, certains clichés ont la vie dure. J’ai senti venir la révélation dès le départ. Rien de gênant mais je comprendrais que certains se lassent ;) Vous vous en doutez certainement, une pointe de romance est au programme. Rien de trop présent ici, juste ce qu’il faut. J’ai beaucoup aimé l’approche de Sara Holland. Je suis maintenant curieuse de voir comment le tout évoluera.


Pour plein de raisons, je pense que tu as raison de t'en faire ^^'

D’autres personnages ont su attirer mon attention, notamment la Reine et sa servante qui, dès leur entrée, ont éveillé mes soupçons. La moindre de leur apparition créait un certain malaise. Il y avait quelque chose chez elles qui me dérangeait. Elles sont toutes les deux surprenantes et apportent beaucoup.

Pour un premier roman, Sara Holland propose un récit plaisant et réussi. Ce n’est pas parfait, il manque cette intensité, ce quelque chose pour scotcher le lecteur au livre mais Everless est très prometteur. Je lui laisse sa chance très volontiers et je ne doute pas qu’elle s’affirmera au fil des tomes.
Par ailleurs, elle possède une grande imagination. Ce qu’elle construit ici ne demande qu’à se développer et dévoiler tout ses secrets. Je croise les doigts maintenant pour que l’aspect sur le temps soit repris et mis en avant par la suite. Il y a de quoi creuser et j’espère qu’on ira dans cette direction.

Everless n’est qu’un début. Sara Holland ne livre ici qu’un avant-goût de Sempera. Il reste tellement à découvrir, sur les personnages ainsi que sur le monde dans lequel ils évoluent. L’histoire a pris un tournant que je n’avais pas vu venir. Si j’aurais préféré me concentrer sur l’alchimie et le temps, les derniers chapitres ont été le renversement que j’attendais. Je lirai donc la suite afin d’obtenir des réponses et d’en apprendre plus sur « Fox and Snake ».