L'Epreuve #3_ Le Remède Mortel_ James Dashner

Résumé :

Thomas sait désormais qu'il ne peut faire confiance à Wicked. Armé de ses souvenirs, il s'élève contre les créateurs de la Cure, à la recherche d'une vérité potentiellement mortelle...

LE TEMPS DES MENSONGES EST TERMINÉ.

Le WICKED a tout volé à Thomas : sa vie, sa mémoire et maintenant ses seuls amis. Mais l’épreuve touche à sa fin. Ne reste qu’un dernier test…Terrifiant.

Cependant, Thomas a retrouvé assez de souvenirs pour ne plus faire confiance à l’Organisation. Il a triomphé du Labyrinthe. Il a survécu sur la terre brûlée. Il fera tout pour sauver ses amis, même si la vérité risque de provoquer la fin de tout.

(Source : Pocket Jeunesse)

Mon avis :

Une série qui aura été, malheureusement, en perte de vitesse à chaque tome. Cette conclusion reste plaisante à lire tout de même mais on est loin de l’énergie des débuts.

La trilogie de l’Epreuve avait très bien commencé avec un premier tome survolté qui m’avait tenue en haleine jusqu’au bout. Par la suite, ça s’était légèrement dégradé avec La Terre Brûlée, qui m’était apparu comme décousu et moins rythmé. Malgré certains retours que j’avais pu voir, j’avais l’espoir que ce dernier tome soit dans la même veine que le premier. Seulement ce n’est pas le cas. Très honnêtement, j’ai eu l’impression d’être trimballée à droite et à gauche tout du long. Les éléments s’enchaînent mais tout apparaît tellement décousu que ça manque de rythme et d’énergie. Les idées sont intéressantes mais ne sont pas présentées de la meilleure des façons.


Pas de panique...C'est un peu confus mais tout va bien !

Le résultat donne l’idée que l’auteur ne savait pas vraiment comment nous conduire à la fin. Il fait traîner les choses avant de nous donner les révélations tant attendues. On enchaîne alors les séquences en vrac et, non sans peine, on arrive au dénouement. Dénouement qui se révèle assez étonnant. Tout d’abord, je ne m’attendais pas forcément au choix qui est fait. Une vraie surprise, qui est bienvenue. Rien ne laissait présager cette direction prise par la série. Cette touche finale m’a bien plu. Je trouve qu’elle colle parfaitement et conclut très bien cette aventure.
Par ailleurs, le dénouement laisse pas mal de questions sans réponses. Sur ce point, j’ai trouvé que le film apportait davantage d’éléments. Je suis restée légèrement sur ma faim en terminant le livre. Je ne parlerai pas de fin ouverte mais la place est laissée à l’imagination de chacun pour combler les quelques blancs restants. Pour autant, on comprend l’essentiel.

Autre élément qui m’a manqué dans ce tome, la synergie entre les personnages. Dans le premier, j’avais complètement adoré la dynamique de groupe, la façon dont tous avaient eu un rôle à jouer. Ici, dispersés comme le sont nos protagonistes, on perd complètement cet aspect. J’aurais bien aimé retrouver l’énergie des débuts. A défaut de retrouver tout le groupe, j’aurais bien aimé une belle dynamique avec l’équipe présente. Néanmoins, au fil des tomes, cette aventure s’est davantage transformée en course en solitaire.
Thomas n’est pas un mauvais protagoniste mais il porte le poids du monde sur ses frêles épaules…et on sent qu’il a un peu de mal. C’est un héros torturé qui fait face a d’importantes responsabilités. Ce qui explique certaines erreurs de sa part. Cependant, il s’en sort avec les honneurs. Il n’est vraiment pas dans une position facile.


Courage, Thomas !!

Le destin de certains personnages m’a beaucoup émue. Notamment un personnage en particulier. J’avais été spoilée donc je m’y attendais…tout de même, sa disparition fait son petit effet.

Je vais rebondir justement sur les séquences émotions du roman. Séquences émotions que j’ai trouvées plates malheureusement. J’ai trouvé que James Dashner ne savait pas comment écrire ces scènes. En quelques lignes tout est bouclé et on passe à la suite. Quel dommage !! Les émotions s’en retrouvent complètement amoindries…si on trouve les émotions. Personnellement, j’ai eu du mal à ressentir quoi que ce soit. C’était beaucoup trop rapide et les personnages, Thomas le premier, semblaient tourner la page bien trop rapidement.

Je suis sévère parce que j’en attendais beaucoup de cette suite. Autrement, je reste fan de l’univers créé et des nombreuses informations que l’on découvre au fil de pages. Dans son ensemble, ce qu’a construit James Dashner est très cohérent et captivant. Malgré les maladresses, cette dystopie a un gros potentiel. On progresse aisément dans la lecture et on passe un bon moment. 
Et pour éclaircir les dernières zones d’ombre, il y a la duologie qui raconte les origines du Labyrinthe. Si le temps et ma PAL le permettent, je dis pourquoi pas.

Retrouvez mes avis sur les tomes précédents :

L'Epreuve #1 La Labyrinthe James DashnerThe Maze Runner #2 - La Terre Brûlée