Le Journal de Cacahuète

20 novembre 2017

{Test/Tag} - La famille

Les tags PKJ...le retour ;)

Tag PKJ_la famille

PKJ s'intéresse à la famille sous toutes ses formes dans ce tout nouveau tag. Les thèmes changent mais la consigne, elle, reste la même : 1 question = 1 livre.

1) Citer un livre qui met en scène une famille déjantée.

Je ne l'ai pas encore lu mais je compte bien découvrir le petit dernier de CoHo. Si j'ai bien compris ce que j'ai lu sur le roman, Without Merit met en scène une famille quelque peu particulière et décalée.

2) Citer un livre qui met en scène une famille qui ressemble à la vôtre.

C'est compliqué de répondre à cette question mais Twilight se rapproche pas mal de ma situation familiale. Tout comme Bella, mes parents sont séparés et j'ai vécu avec ma mère. Pour le reste, c'est différent.

3) Citer un roman qui relate une histoire de famille.

Les Enfants de Noé, c'est le récit d'une famille qui fait tout pour survivre dans des conditions très difficiles. Je l'ai lu au collège et je m'en rappelle encore. Cette lecture m'a marquée. C'est un chouette roman à découvrir :)

4) Citer un livre où le héros/l'héroïne a de nombreux frères et/ou sœurs.

Le Selection

Je ne me rappelle plus le nombre exact mais il me semble qu'America a un nombre de frères et soeurs assez important. 

5) Citer un livre où un parent vous a touché.

Pour cette question, j'ai immédiatement pensé à Julia, dans Indécent. C'est une maman en or et je pense qu'il est impossible de ne pas aimer un tel personnage. Et même par la suite, son influence reste grande.

6) Citer un livre qui met en scène une famille recomposée.

N'hésitez pas à me corriger si je me trompe mais il me semble bien qu'il y a une histoire de famille recomposée dans Ugly Love.

7) Citer un livre dans lequel le héros/l'héroïne ne s'entend pas avec sa famille.

The Becoming of Noah Shaw_Michelle Hodkin

Bon, à l'exception de quelques personnes, Noah n'est pas un grand fan de sa famille. C'est d'autant plus frappant dans The Becoming of Noah Shaw.

8) Citer un livre où le héros/l'héroïne n'a pas de famille.

Phobos Victor Dixen

Sans trop développer, mais ce point est assez important dans Phobos ;)

9) Citer un livre où le héros/l'héroïne a un jumeau.

Obsidienne Jennifer L

C'est une particuliarité des personnages créés par JLA dans sa saga Lux. Daemon en double quoi !!! <3

10) Citer un livre écrit en famille (plusieurs auteurs de la même famille).

Je n'ai pas lu La Maison de la Nuit mais je l'ai souvent croisée sur la blogo ou dans les librairies.  Une mère et sa fille qui écrivent ensemble, je trouve l'idée sympa.

Et voilà pour moi !!
A vous de jouer ;)
N'hésitez pas à réagir et partager vos réponses en commentaire.

A la prochaine !!

Posté par die Erdnuss à 21:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


16 novembre 2017

Red Queen#1, Victoria Aveyard

Red Queen#1_Victoria Aveyard

Résumé :

Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.

Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

(Source : Editions JCLattès)

Mon avis :

Red Queen sera resté pas moins de 2 ans dans ma PAL. Heureusement, ma copinaute Bookish Girl m’a convaincue de le sortir…et elle a très bien fait.

Dans un monde dominé par les Argents, aux pouvoirs phénoménaux, Mare, une simple Rouge, fait son possible pour survivre avec sa famille. Tout bascule quand, devant les plus puissantes familles du royaume, elle se découvre des talents uniques. Talents dont la famille royale n’hésitera pas à se servir. Mais dans cette cour d’Argent, où se situe vraiment la place de Mare ?

Il s’est passé quelque chose dès le premier chapitre. Très vite, j’ai su que j’allais aimer ce qui allait suivre. Ce qui s’est révélé d’autant plus vrai quand Mare arrive au sein de la Cour royale. Red Queen est un subtil mélange de X-Men et de jeux de pouvoir. Dans cette cour dépeinte par Victoria Aveyard, tout le monde est un ennemi potentiel. « Anyone can betray anyone ». C’est le genre d’ambiance qui me parle complètement.


Quoi ?! Qu'est ce que j'ai dit ? ^^'

On est plongé au cœur d’une atmosphère malsaine, basée sur les apparences et les mensonges. Personnellement, j’adore. Tout peut s’effondrer à tout moment et l’auteure en joue avec brio. Pendant ma lecture, je me suis imaginée tellement de scénarios possibles, je cherchais les alliés potentiels, les ennemis. J’étais angoissée pour Mare. Victoria Aveyard sait y faire pour maintenir le suspense jusqu’au moment fatidique. Et RAN !! Je ne me serai pas spoilée toute seule (eh oui, c’est ça de vouloir faire la maligne –‘), le final m’aurait complètement estomaquée. Je ne voyais pas les choses prendre cette tournure et le résultat est encore mieux que ce que je pensais. En plein dans le mille.

Mare a été de très bonne compagnie. Certes, elle fait des erreurs et agit parfois sans penser aux conséquences. C’est un défaut mais aussi une qualité, en ce sens où on a une héroïne de caractère, prête à tout pour aider ses proches. Et parmi tous ces Argents, elle aura besoin de cette force qu’elle possède. La romance est peu présente mais elle est là. Et le cœur de la demoiselle balance entre deux jeunes hommes, et pas des moindres. Il est difficile de départager les deux frères. Chacun possède un charme qui lui est propre. Toutefois, ma préférence va à Cal. J’aime sa façon de voir les choses et l’aura qu’il possède.


Ahah, non Castiel. On n'ira pas jusque là ^^

L’écriture de Victoria Aveyard est un autre point fort de ce roman. Il y a une vraie force, une certaine brutalité qui est martelée au fil des pages. Je pense à certaines phrases, particulièrement bien tournées qui venaient ponctuer le texte. Les mots choisis, la façon de les combiner ne sont clairement pas anodins et produisent un effet puissant, effet qui convient parfaitement au récit. J'adore ! Pour avoir parcouru la VO et la VF, je peux dire que la traduction est bien faite et retranscrit bien cette « puissance » des mots de l’auteure.

Ce premier tome est un très bon début de série. J’ai découvert avec délice un univers qui mêle des éléments que j’aime énormément, habité de personnages complexes qui saisissent la moindre occasion pour nous surprendre. Tout ça est habilement orchestré par Victoria Aveyard. Je me montrerai plus prudente pour la suite afin de ne plus me spoiler les prochaines épreuves que vont affronter Mare, Cal et Maven. Le final annonce une suite mouvementée. Hâte de découvrir ça.

Posté par die Erdnuss à 22:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 novembre 2017

{Cover Reveal} - Red Queen #4 : War Storm, Victoria Aveyard

Dernier tome pour la petite faiseuse d'éclairs !

Victoria Aveyard_War Storm
J'adore *o*

C'est Entertainment Weekly qui a eu l'exclusivité de la couverture pour le dernier tome de Red Queen.
Dans War Storm, Mare et la Garde Écarlate vont devoir s'allier à Cal et ses troupes Argent pour vaincre Maven et récupérer le trône de Norta pour de bon.

Synopsis :
VICTORY COMES AT A PRICE.

Mare Barrow learned this all too well when Cal’s betrayal nearly destroyed her. Now determined to protect her heart—and secure freedom for Reds and newbloods like her—Mare resolves to overthrow the kingdom of Norta once and for all… starting with the crown on Maven’s head.

But no battle is won alone, and before the Reds may rise as one, Mare must side with the boy who broke her heart in order to defeat the boy who almost broke her. Cal’s powerful Silver allies, alongside Mare and the Scarlet Guard, prove a formidable force. But Maven is driven by an obsession so deep, he will stop at nothing to have Mare as his own again, even if it means demolishing everything—and everyone—in his path.

War is coming, and all Mare has fought for hangs in the balance. Will victory be enough to topple the Silver kingdoms? Or will the little lightning girl be forever silenced?

In the epic conclusion to Victoria Aveyard’s stunning series, Mare must embrace her fate and summon all her power… for all will be tested, but not all will survive.

Traduction :

LA VICTOIRE A UN PRIX.

Mare Barrow l’a très bien compris quand la trahison de Cal l’a presque détruite. Maintenant déterminée à protéger son cœur, et assurer la liberté des Rouges et des « Nouveaux sangs » comme elle, Mare est résolue à renverser le royaume de Norta une bonne fois pour toute…en commençant par la couronne sur la tête de Maven.

Mais on ne peut gagner seul, et avant que les Rouges ne puissent s’élever tous unis, Mare doit s’allier avec le garçon qui a brisé son cœur dans le but de vaincre celui qui l’a presque brisée. Les puissantes troupes Argent de Cal, au côté de Mare et de la Garde Ecarlate, sont une force incroyable. Mais Maven est animé par une obsession si profonde, qu’il ne recule devant rien pour que Mare soit sienne à nouveau, même si cela signifie tout démolir – et tout le monde- sur son chemin.

La guerre approche, et tout ce pourquoi Mare s’est battu  est menacé. La victoire suffira-t-elle à renverser le royaume Argent ? Ou la petite faiseuse d’éclairs sera-t-elle réduite au silence ?

Dans cette conclusion épique à l’époustouflante série de Victoria Aveyard, Mare doit embrasser son destin et invoquer tout son pouvoir…car tous seront testés, mais tous ne survivront pas.

Publication annoncée pour le 15 mai 2018, en VO.

Ci-dessous, je vous propose une version traduite de l'interview de l'auteure par EW :
(Traduction perso. On copie, on crédite. Merci ^^)

Entertainment Weekly : Qu'est ce qui vous enthousiasme le plus, pour vos lecteurs, dans ce dernier tome ?
Victoria Aveyard : Bien évidemment, je suis très excitée de partager le point culminant de cette histoire, et j'espère offrir aux lecteurs une bonne conclusion à la série Red Queen. Nous sommes fondamentalement à un moment critique et je veux que tout le monde savoure ce dernier tome où les choses...explosent.

Comment ressentez-vous l'évolution de la série au fil du temps ? Comment avez-vous évolué en tant qu'auteur ?
Comme pour n'importe quelle série, les livres ont véritablement grandi en portée et en ampleur depuis le premier tome. Les enjeux sont plus importants, les émotions plus profondes, la peine et la joie ne cessent de croître. Les dominos sont en place et War Storm c'est 500 pages de pièces en chute libre. Quant à moi, j'espère vraiment m'être améliorée dans tous les aspects de mon écriture, des personnages à l'intrigue, en passant par la construction de monde et la représentation. Mais comme pour tout le monde, il me reste encore du chemin à parcourir, et aucune fin à l'horizon.

De quel aspect de la série Red Queen êtes-vous la plus fière ?
Honnêtement, je suis étonnée que les lecteurs aient apprécié la série et m'aient laissée les faire voyager. Je suis une artiste à la fin de la journée, et savoir que quelqu'un peut passer plusieurs heures dans un monde que j'ai créé, et aimer l'expérience, signifie tout pour moi.

Qu'est ce qu'on ressent quand on termine une série d'une telle importance ? Pouvez-vous nous décrire les émotions que vous avez ressenties au moment de rendre la version finale ?
C'est à la fois du soulagement et de la crainte, pour plusieurs raisons. D'une part, c'est un énorme accomplissement, même si le dernier tome est terrible (ce que je n'espère pas). C'est tout de même quelque chose. Et ensuite, bien sûr, vous avez peur de décevoir des lecteurs qui vous ont fait confiance pendant 3 tomes. Et il y a la peur de l'inconnu aussi. J'ai eu la chance d'écrire une série qui a des lecteurs dévoués, et tandis que je suis excitée à l'idée d'aller jouer dans de nouveaux bacs à sable, il y a toujours cette peur que personne ne vous suive.

Y-a-t-il des "œufs de Pâques" pour vos lecteurs dans ce dernier tome ?
Je suis encore à l'affût des corrections pour souligner les œufs de Pâques là tout de suite, d'autant plus que ceux-ci sont généralement ajoutés lors de modifications ultérieures, mais il y en a sûrement déjà quelques-uns, que j'espère certains œil de lynx remarqueront. Très souvent, il s'agit de petites mais affectueuses références à d'autres travaux que j'adore.

Est-ce que les suggestions de fans (ou désirs) ont influencé un événement dans l'un des livres ? Si oui, lequel spécifiquement ?
Aucun des éléments majeurs de l'intrigue ou des rebondissements ne vient de l'influence des fans, principalement parce que mes histoires reposent sur des structures strictes. Mais les petits moments peuvent. C'est toujours fascinant de découvrir ce à quoi les lecteurs s'attachent, ce que l'auteur ne voit pas nécessairement avant un moment. On opère à tel niveau macro, surtout quand on écrit une série. C'est génial d'avoir cette vision micro également. Les lecteurs semblent particulièrement attachés à la boucle d'oreille que Cal offre à Mare, qui est toujours présente.

Quelle est la prochaine étape pour vous ?
De nouveaux mondes ! J'ai plein de nouvelles idées, et la prochaine étape est de déterminer laquelle m'attire le plus, et ce qui convient le mieux pour les années à venir. C'est étrange de penser à des projets en termes d'années (et légèrement effrayant). Et il n'y a aucune garantie dans ce milieu. J'espère que, quoi que je fasse ensuite, cela trouvera son public, et même si ce n'est pas le cas, ce sera forcément quelque chose que j'aime et auquel je veux consacrer du temps.

Que lisez-vous en ce moment ?
Truthwith, de Suzanne Dennard, dont j'aime énormément l'univers. C'est tellement bon que c'en est intimidant. Je viens de finir His Majesty's Dragon de Naomi Novik, que j'ai adoré, et je suis en train de lire Crazy Rich Asians, de Kevin Kwan. J'ai réussi à mettre la main sur une première copie de The Cruel Prince, de Holly Black, et j'attends impatiemment la suite maintenant.

(Source :**)

Posté par die Erdnuss à 17:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 novembre 2017

Give Me Five Books #10 - 5 livres avec des créatures fantastiques

Et de 10 ^^

Petit rdv hebdomadaire, le Give Me Five books consiste à présenter 5 romans selon un thème donné. On le fait sous la forme et le jour que l'on veut. Ce rdv a été imaginé par Laura Passage.

Le thème du jour est :

5-livre-avec-des-créatures-fantastiques

 

Even the Darkest Stars_Heather Fawcett

Even the Darkest Stars #1, Heather Fawcett

Je voulais vous présenter ce petit nouveau. Je l'ai lu il y a peu et j'ai adoré. Entre ces pages, vous avez des créatures toutes mignonnes comme des touts petits dragons au ventre luminescent. Ce qui peut être très utiles. A l'inverse, Even the Darkest Stars c'est aussi des créatures moins sympathiques comme de vilaines sorcières, avec des intentions fort peu sympathiques, ou encore les fianguls. Des esprits dont on ne veut pas croiser la route. Pour tout ce joli bestiaire, et bien plus, je recommande ;)

 

Gardiens des Cités Perdues #1_Shannon Messenger

Gardiens des Cités Perdues #1, Shannon Messenger

Parmi mes récentes lectures, il y a aussi Gardiens des Cités Perdues qui recèle un nombre de créatures fantastiques important. Je n'ai peut-être pas été complètement séduite par cette lecture mais je suis d'accord pour reconnaître que l'auteure a construit un univers riche et surprenant. Si adopter un gnome comme animal de compagnie ou croiser des espèces disparues vous tente, ce livre est pour vous ;)





Le Pacte du Hob Patricia Briggs

Le Pacte du Hob, Patricia Briggs

Pas le meilleur récit de Patricia Briggs mais le Pacte du Hob mérite qu'on s'y intéresse quand même. Dans ce court roman, il y a tout un tas de créatures plus ou moins inoffensives. Le Hob est un être complètement à part, je l'ai beaucoup aimé. Complexe et assez paradoxal, il faut tout de même mieux l'avoir de son côté contre les créatures qui peuplent les environs. Nouglins, Loakal...mieux vaut éviter.

 

 
 

Sidhe 1

Sidhe #1 : La Diseuse d'Ombres, Sandy Williams

Si je vous parle de cette série, c'est avant tout parce que je l'ai adorée. Si vous aimez les Faës, ces créatures ô combien dangereuses mais tellement fascinantes, alors ne passez pas à côté. Sidhe est une jolie pépite en la matière. Côté créatures fantastiques, outre les Faës, je pense aussi aux petits kimkis. Ils sont décrits de manière tellement mignonne. Non seulement ils sont mimi mais aussi très utiles ^^

 

 

Harry Potter à l'école des Sorciers, J.K. Rowling

Je n'en parle pas souvent alors autant profiter de cette occasion pour évoquer l'imaginaire incroyable de J.K. Rowling. Harry Potter c'est une bonne partie de mon enfance et j'en garde un excellent souvenir. Si on retrouve des crétaures bien connues de la fantasy, l'auteure fait aussi preuve de beaucoup d'imagination pour créer un monde tout à fait unique et enchanteur !! Le petit sorcier à lunettes est un incontournable ^^

 

Sur ce, nous terminons notre Give Me Five Books.
Rendez-vous la semaine prochaine ;)

Posté par die Erdnuss à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

{Cover Reveal} - The Dark Artifices #3 : Queen of Air and Darkness, Cassandra Clare

Waouh !!

Queen of Air and Darkness_Cassandra Clare

J'ai pris énormément de retard dans cette série mais cela ne m'empêche pas de suivre de très près la publication des prochains tomes. Queen of Air and Darkness est le dernier tome de la trilogie The Dark Artifices.

Il faudra s'armer de patience. La publication est prévue pour le 4 décembre 2018 en VO.

(Source : *)

Posté par die Erdnuss à 20:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

08 novembre 2017

Les Els#1, H. Roy

Les Els_H Roy

Résumé :

« Je cours. Plus vite que jamais. Mes pulsations cardiaques sont des percussions frénétiques qui rythment ma cavalcade. L’air me brûle les narines, m’enflamme la gorge. J’ai froid, j’ai peur, j’ignore où je vais. Fuir, c’est tout ce qui m’importe. »

Connor a 18 ans, elle vit avec son père à Eden Lake, une petite ville des Adirondacks et, en dehors du fait que son meilleur ami a subitement pris ses distances, elle mène une existence plutôt tranquille. Le jour où sa tante débarque, les choses se compliquent. Car les cauchemars qui assaillent Connor depuis quelque temps pourraient bien devenir réalité…

(Source : J’ai Lu pour Elle)

Mon avis :

Envoûtant, c’est le mot qui me vient à l’esprit pour décrire ce livre. Déjà la couverture et ensuite l’histoire…il n’aura pas fallu longtemps à H. Roy pour me séduire avec son roman.

Depuis quelques temps, les nuits de Connor sont troublées par de sombres cauchemars, qui sonnent comme un mauvais présage. Qui est cet être qui la traque ? Les réponses vont venir de ses proches, lors de son 18ème anniversaire. Il est temps pour Connor d’apprendre qui elle est réellement.

L’intrigue de ce premier tome apparait relativement classique, mais c’est loin de me déplaire. D’autant plus quand c’est aussi prenant et addictif. J’ai très vite été embarquée. Des interrogations apparaissent rapidement et on veut des réponses. Par la suite, plus j’avançais et plus j’avais du mal à poser le livre. C’est bien rythmé, on finit avec des derniers chapitres d’une grande « cruauté ». H. Roy va, je pense, rejoindre le cercle de ces auteurs qui n’ont pas peur de torturer leurs personnages et, par conséquent, leurs lecteurs. Ce qui me convient très bien. Après tout, ça donne de très bonnes histoires ^^


Mais rien, je t'assure. Tout va très bien !

Le décor dans lequel on évolue apporte beaucoup. Cette petite ville perdue au cœur des montagnes, les vastes forêts et ruisseaux… Ce cadre m’a complètement fait rêver. C’est sauvage, imprévisible et propice à toutes les embuscades. Il joue un rôle essentiel pour l’histoire. L’auteure le dit elle-même, elle n’a pas choisi ce lieu au hasard et s’en sert parfaitement.

Mais surtout, il y a les Els. Qui sont-ils ? Que veulent-ils ? Je n’aurais qu’une chose à dire, lisez le roman !! Je suis sous le charme de ce qu’a créé H. Roy. On sort réellement de l’ordinaire avec des êtres bien plus complexes que des vampires. Ils ont un quelque chose de très fort, un magnétisme puissant qui les rend ô combien fascinants. Découvrir leurs règles, leur façon d’être m’a bien plu. J’en veux plus !!

Les personnages ne m’ont franchement pas déçue, notamment Connor. Légèrement têtue sur les bords mais avec le cœur sur la main, elle ne se laisse pas marcher sur les pieds pour autant. Elle a tendance à piquer des crises comme une gamine mais ça fait plus sourire qu’autre chose.
Celui à l’origine de beaucoup de ces crises, c’est Evann. Lui…que dire !! Comment résister à ce brun ténébreux. Il fait une forte première impression et ça ne fait que s’améliorer ensuite. Je l’aime énormément. Un brin torturé, sarcastique et tellement passionné. Découvrir son histoire était un supplice mais là encore j’en veux plus.
J’ai clairement choisi mon camp mais certaines préfèreront peut-être M, le meilleur ami. Il manque d’une vraie personnalité et se réveille un peu tard si vous voulez mon avis. Et puis je vais avoir bien du mal à lui pardonner ce qu’il se passe dans ces pages. Moui, je vais lui en vouloir un moment je pense.


Je vois que tu prends tout ça très à coeur aussi ^^'

Je vous parlais de « magnétisme » plus tôt, j’utiliserai également ce mot pour parler de la plume de H. Roy, en plus d’une forte sensualité. Elle est très forte pour évoquer les émotions de ses personnages et toucher le lecteur. Les scènes d’action sont aussi très bien rendues mais c’est nettement dans l’émotion et le ressenti qu’elle est la meilleure. Ce roman vous prend aux tripes. Ajoutez-y une « Twilight touch » avec quelques références par-ci par-là. C’est plutôt amusant.

L’aventure avec Les Els a commencé quand j’ai découvert par hasard le site d’H. Roy. Les premiers aperçus m’avaient alors déjà tellement plu. C’est avec un immense plaisir que j’ai suivi le projet jusqu’à la publication. Pour enfin dévorer ces pages. Je suis complètement tombée sous le charme de ces êtres fabuleux. Je suis plus qu’impatiente de découvrir la suite. L’auteure achève son roman de façon à bien nous torturer… J’ai hâte de savoir ce qu’il adviendra de Connor, Evann et tous les autres.


"Papillon..." Je fonds !! :3

Posté par die Erdnuss à 22:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 novembre 2017

Give Me Five Books #9 - 5 livres avec une couverture minimaliste

7, 8,9...dans mon panier neuf !

Petit rendez-vous imaginé par Laura Passage, le Give Me Five Books suit un principe très simple : donner 5 titres, sous la forme de son choix et le jour que l'on veut...selon un thème bien précis.

Justement, notre thème du jour est :

5-livres-avec-une-couverture-minimaliste

Indécent Colleen Hoover

Slammed #1 : Indécent, Colleen Hoover

Si ce tabouret ne paie pas de mine, ne vous y fiez pas. Sans correspondre à ceux évoqués dans le roman, il prend sens au fil des pages d'Indécent. Eh oui, tout un symbole finalement. Je me rappelle même que ça avait fait débat sur la blogo lorsque J'ai Lu avait dévoilé cette couverture. C'est d'ailleurs à cette occasion que j'ai découvert  ce titre et j'en suis bien contente^^

 


Red Queen#1_Victoria AveyardRed Queen #1, Victoria Aveyard

Il y a quelque chose de très fort et très violent qui se dégage de cette couverture. Au risque d'en effrayer certain(e)s, j'adore l'idée de cette couronne et des goutellettes de sang qui coulent. Accompagnée de cette courte phrase, cette image traduit vraiment bien l'esprit de l'univers de Red Queen. Cruel et sans pitié. Le reste des couvertures de la série conserve cet esprit mais celle-ci a ma préférence.



Buffy1

Buffy (Intégrale #1)

Dans la même veine que précedemment, il y a les couvertures des intégrales de Buffy, parues aux éditions Milady. Des symboles forts et une touche d'hémoglobine...un bel hommage au Scooby Gang. Toutes simples, elles n'en sont pas moins très significatives.

 

 

 

The Covenant #1 : Sang-Mêlé,
Jennifer L. Armentrout

J'étais curieuse de découvrir quelles couvertures J'ai Lu allait proposer pour The Covenant que je ne pourrai jamais assez vous recommander. J'aime énormément les couvertures VO mais je dois admettre que l'éditeur VF a fait un joli travail. Je ne comprends pas le lien avec l'histoire mais le résultat est plutôt joli.

 

Conquise Ally Condie

 Promise #3 : Conquise, Ally Condie

Pour notre dernier titre, on change de registre et on se tourne vers une dystopie plutôt sympathique et surprenante. Les couvertures font écho à l'histoire et à l'évolution des personnages. D'abord prisonnière de sa capsule, Cassia se libère progressivement pour devenir une jeune femme libre sur la couverture de Conquise. Le choix des couleurs non plus n'est pas anodin. Minimaliste, certes, mais pas complètement dépourvue de sens ;)

 

C'est ainsi que s'achève notre Give Me Five Books.
On se retrouve la semaine prochaine pour évoquer quelques créatures fantastiques.

Posté par die Erdnuss à 23:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 novembre 2017

Gardiens des Cités Perdues #1, Shannon Messenger

Gardiens des Cités Perdues #1_Shannon Messenger

Résumé :

Depuis des années, Sophie sait qu’elle n’est pas comme tout le monde. Elle se sent à part à l’école, où elle n’a pas besoin d’écouter les cours pour comprendre. La raison ? Elle est dotée d’une mémoire photographique… Mais ce n’est pas tout : ce qu’elle n’a jamais révélé à personne, c’est qu’elle entend penser les autres comme s’ils lui parlaient à voix haute. Un casque vissé sur la tête pour empêcher ce bruit de fond permanent de la rendre folle, elle se promène un matin avec sa classe au musée d’Histoire naturelle quand un étrange garçon l’aborde.

Dès cet instant, la vie qu’elle connaissait est terminée : elle n’est pas humaine et doit abandonner son existence entière pour rejoindre un autre univers, qu’elle a quitté douze ans plus tôt. L’y attendent une pléiade de nouveaux condisciples, amis et ennemis, et une question obsédante : qui est-elle ? Pourquoi l’a-t-on cachée dans le monde des humains ? Pourquoi n’a-t-elle que des souvenirs partiels de son passé ?

Un premier roman baigné de magie, dont la fantaisie et le sens du suspense font des miracles, et où éclate le talent indéniable de Shannon Messenger. Un nom à retenir !

(Source : Editions Lumen)

Mon avis :

Là tout de suite, c’est le vrac dans ma tête pour vous parler de ce livre tellement je suis partagée. Tout n’est pas mauvais, loin de là, seulement j’ai clairement l’impression de ne pas être la cible de ce roman. Je suis bien contente d’avoir eu Bookish Girl à mes côtés pour progresser dans cette lecture commune.

Un monde rempli de magie, d’elfes et de créatures toutes plus étranges les unes que les autres…tout ça était très alléchant et annonçait de bonnes choses. Il m’a malheureusement fallu revoir à la baisse mes attentes.
En lisant Gardiens des Cités Perdues, j’ai eu l’impression de me replonger dans Harry Potter. Mais une version de moins bonne qualité. Je ne m’amuserai pas à citer toutes les ressemblances, elles sont nombreuses. Sophie vit parmi les humains mais s’est toujours sentie en décalage. Lors d’une visite au musée, elle va croiser Fitz, un beau jeune homme, qui va lui apprendre qu’elle est une elfe. Sophie doit alors abandonner sa famille pour découvrir le monde d’où elle vient et intégrer la prestigieuse école de Foxfire. Ça ne vous rappelle rien ? Un jeune sorcier…Poudlard ? Avouez que c’est troublant ?! Sans compter le sport pratiqué par les élèves, sport qui fait beaucoup penser au Quidditch…etc.


Ca laisse songeur, n'est ce pas Sam ?

Je trouve dommage que l’auteure n’ait pas réussi à se détacher davantage de cet univers, ça fait pâle copie. Et c’est d’autant plus dommage que Shannon Messenger a construit un univers pittoresque et plaisant. L’idée de reprendre les mythes et légendes autour de célèbres cités disparues (Shangri La, L’Atlantide…) et espèces animales, comme les dinosaures, est excellente. J’ai trouvé ça « décalé » et plutôt bien trouvé. Cela donne des points de repères, des éléments connus que l’on prend plaisir à retrouver distillés au fil des pages. Ici, l’auteure a créé toute une histoire pour expliquer leur disparition et comment le monde des Elfes s’est détaché du nôtre. C’était une très bonne base, malheureusement peu exploitée, au détriment de ressemblances avec des classiques.

Les personnages non plus ne m’ont pas aidée à m’immerger dans l’histoire. J’aurais voulu ressentir de la peine pour Sophie mais elle m’aura finalement plus inspirée de la colère qu’autre chose. Tout d’abord elle accepte ce qui lui arrive beaucoup trop facilement. Un inconnu l’aborde et lui dit qu’elle est une elfe et elle réagit à peine. Quelques doutes qui seront vite balayés. Par la suite, elle traversera de nombreuses sautes d’humeur. Pas toujours évident d’être un prodige au pays des elfes apparemment. Elle apparait comme une gamine capricieuse et ses réactions sont disproportionnées et/ou tellement injustes. Pauvres tuteurs. Cela dit, Shannon Messenger décrit là avec talent l’âge ingrat de l’adolescence ^^
Dans la bande d’amis, je sais que Bookish Girl a une préférence pour Dex. Il est fort sympathique ce garçon, seulement la mienne va à Keefe. Le jeune elfe apportait une touche d’humour et de fraicheur plus que bienvenue. Et Fitz…on sent le love interest à plein nez. Si la romance est très peu évoquée ici, nul doute qu’elle grandira au fil des tomes.


Tous des lovers ces elfes ^^'

Mon principal souci avec ce livre est en fait son côté très jeunesse, où tout est très beau, a très bon goût...et ainsi de suite. Cela donne une forte impression de naïveté finalement. Tout est très simpliste, y compris l’intrigue. Celle-ci laisse planer le doute un bon moment mais la résolution est bien rapide et n’a rien de bien inattendu quand on regarde attentivement. Ou encore, le moment où on aurait pu avoir un peu d’action, il ne se passe rien car Sophie est dans les vapes les trois quarts du temps. On passe à côté de plein de choses dans ce livre. Et je ne parle pas des blagues et traits d’humour qui ne m’ont pas vraiment fait rire. Mais ça, je veux bien que ce soit lié à mon âge. Peut-être aurais-je apprécié si j’avais lu le roman plus jeune.  Toutefois, le fait d’avoir des héros adolescents ou de s’adresser à un jeune public ne justifie pas tout, notamment tous les clichés. Et cela ne signifie pas non plus que tout doit forcément être rose et se finir pour le mieux dans le meilleur des mondes. Evidemment, je ne fais qu’exprimer mon avis. Ce n’est qu’un premier tome alors qui sait, la suite est peut-être plus mature. Je ne demande que ça.

Je m’excuse si ma chronique vous déplait ou vous paraît injuste. Croyez bien que je suis la première déçue quand je n’apprécie pas un roman, surtout quand il est si bien noté et qu’il y a un joli potentiel. Potentiel qui ici, et ça me chagrine, est éclipsé par le côté très jeunesse du roman. Là tout de suite je ne rejoindrai pas la cohorte de fans de Gardiens des Cités Perdues. Mais je reste ouverte et il se pourrait que je donne sa chance à la suite, qui attend dans ma PAL.


Retrouvez l'avis de Bookish Girl :

Posté par die Erdnuss à 12:00 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,