Mockingjay Part 1 final Poster VF

Résumé :

Katniss Everdeen s’est réfugiée dans le District 13 après avoir détruit à jamais l’arène et les Jeux. Sous le commandement de la Présidente Coin, chef du district, et suivant les conseils de ses amis en qui elle a toute confiance, Katniss déploie ses ailes pour devenir le symbole de la rébellion. Elle va se battre pour sauver Peeta et libérer le pays tout entier, à qui son courage a redonné espoir.

(Source : Allociné)

Mon avis :

Une adaptation réussie malgré quelques longueurs.

Ce troisième volet est à la hauteur des précédents. L’intrigue du roman est respectée dans les grandes lignes. On retrouve tous les éléments liés au district 13 et à la révolution. Cependant, le casting accueillant de grandes personnalités, certaines scènes ont été ajoutées. Je pense notamment au Président Coin, beaucoup plus présente à l’écran que dans le roman.
L’intrigue reprend la première moitié du tome. C’est donc assez  lent et il y a beaucoup de scènes où l’on voit les protagonistes discuter entre eux dans le but d’organiser les événements futurs. Du coup, certaines longueurs se font sentir.

Je tiens à souligner la prestation de Jennifer Lawrence, que je trouve absolument géniale. Elle parvient, sans trop en faire, à incarner une Katniss brisée par les jeux, fragilisée. A travers les films, on a assisté à une nette évolution du personnage, évolution parfaitement interprétée par l’actrice.
Josh Hutcherson, bien que moins présent pendant ce film, a réussi à me faire aimer Peeta. Ces rares apparitions vous marquent. J’ai toujours été team Gale mais là, Josh Hutcherson me fait complètement changer d’avis. Il est un parfait Peeta. Liam Hemsworth est très bon dans son rôle mais face à Josh, il fait pâle figure.
Autre atout dans ce casting 5 étoiles : Sam Claflin. Il a pris possession de son personnage et lui donne vie avec brio. Je sens qu’il me manquera cruellement.

Niveau réalisation, je trouve le résultat assez sobre. On est dans un blockbuster, on nous offre du grand spectacle mais on ne cherche pas à nous en mettre plein la vue.
J’ai trouvé, au contraire, que la réalisation jouait beaucoup sur les émotions, au cœur de ce film. Avant le grand final, on se replonge plongé dans un maelstrom d’émotions, souligné par la réalisation. Tout est très soigné.

Je craignais le découpage en deux parties, je reste convaincue que ce n’était pas nécessaire. Cependant,  la division est bien faite. La fin de cette première partie est un bon tremplin pour la suite. Vivement novembre 2015 pour le grand final.