Conquête_Elle Kennedy

Résumé :

Hudson Lane est la demi-soeur du leader des Souverains qui ont pris le pouvoir et instauré la loi martiale. Son frère a décidé de la marier à son second, ce qu’elle ne veut même pas envisager. Elle s’enfuit et risque la mort pour cette désertion.

Dans sa fuite effrénée, elle croise le chemin de Connor Mackenzie qui a pris la tête des Insurgés. Elle ne peut lui révéler sa véritable identité.

Entre ces deux-là naît une attirance immédiate, mais Connor n’est pas tout à fait prêt à accueillir une inconnue dans son groupe et Hudson va devoir lutter pour se faire accepter.

Elle découvre ce que c’est que de vivre avec les Insurgés, les difficultés et les dangers du quotidien.

Elle découvre aussi les histoires terribles qu’ont vécues ses nouveaux compagnons à cause des Souverains, en particulier celle de Connor et de sa famille.

Mais son terrible secret va finir par être découvert, sa situation au sein des Insurgés est devenue plus que précaire. Connor va-t-il accepter qu’elle reste parmi eux ?

(Source : Hugo Roman)

Mon avis :

Un grand merci au site Babelio et aux éditions Hugo Roman pour cet envoi. Grâce à eux j’ai pu découvrir la nouvelle série d’Elle Kennedy. Malheureusement, ça n’est pas passé avec moi.

Promise à un homme qu’elle déteste, Hudson, a fui la Cité et ses privilèges. Seule en terres Insurgés, elle croise la route de Connor. Impressionnée par la force et l’autorité qu’il dégage, elle va rechercher sa protection. Pour s’intégrer elle va devoir cacher ses secrets, autrement elle pourra dire adieu à la liberté.

Le résumé m’attirait beaucoup. Ce mélange romance/dystopie était la promesse de changements par rapport aux romances qui occupent les étagères de ma biblio. Ici, il n’est pas question d’université ou de lycée ni même du monde contemporain. Elle Kennedy nous emmène dans un monde post-apocalyptique, détruit par les bombes. Celui-ci est contrôlé par le Conseil Mondial, qui fait appliquer sa loi par les Exécuteurs. Face à eux, les Insurgés, groupe de rebelles bien décidés à défendre leurs libertés et à mener la vie dure au CM.
J’étais particulièrement emballée et j’avais de grandes attentes et là, j’avoue avoir été déçue. Le cadre est très sympa et bien construit. Les  villes des Insurgés, leur organisation et système de troc sont bien rendus. Je me suis immergée dans ce décor avec plaisir mais l’intrigue, elle, ne m’a pas transportée.


Euh...en y mettant les formes, c'est un peu ça l'idée oui. ^^'

Au risque de paraître sévère, je l’ai trouvée quasiment inexistante car noyée par la forte présence de sexe. Là-dessus, le ton est très vite donné puisque nos deux personnages se connaissent à peine mais déjà ils ne pensent qu’à une chose, se sauter dessus. Et ça ne s’arrange pas par la suite. Les scènes de sexe sont nombreuses et là, attention, on a le droit à tout. Voyeurisme, plan à trois… Le roman s’adresse clairement à un public averti.
Du coup, j’ai beaucoup de mal à qualifier cette lecture de romance. A mes yeux, il n’y a pas de réels sentiments entre Connor et Hudson. Je n’ai rien contre une touche d’érotisme dans la New Romance mais là, c’est trop. Disons que je ne m’attendais pas à ce que ça prenne autant de place. J’avais presque l’impression que l’univers « dystopique », le monde ravagé n’était qu’un prétexte pour du sexe débridé. C’est hyper réducteur et tellement dommage.

J’aurais largement préféré que l’auteure s’intéresse à son intrigue. Tout arrive dans les derniers chapitres. C’est beaucoup trop tard et bien trop facile. J’étais contente de ce tournant pris par l’histoire, je l’attendais et j’aurais souhaité qu’il arrive bien avant. Et puis, tout ce qui se passe dans ces dernières pages se déroule bien trop facilement. Les obstacles rencontrés n’en sont finalement pas vraiment. Je n’ai vraiment été qu’à moitié convaincue. C’est-à-dire qu’au moment où les choses sérieuses commencent tout s’arrête finalement.


Ni l'un ni l'autre ? On ne va pas se mettre dans tous nos états non plus !?!

Les personnages ne m’ont pas séduite non plus. Hudson est une femme de caractère, qui sait se battre mais elle change radicalement en présence de Connor. Et ce dernier, avec son côté mâle dominant et autoritaire est loin d’être attirant. Il a aussi un petit côté caliméro qui m’a fait lever les yeux au ciel. Vous l’aurez compris, je n’ai pas été charmée.
Ce qui ressort entre eux, c’est une attirance sexuelle immédiate qui vient éclipser tout le reste. Je n’ai pas vu de sentiments naitre entre eux. C’est pourquoi j’ai trouvé peu crédibles certaines déclarations à la fin. On est bien loin d’un couple qui fait rêver.

Je suis sévère, je le reconnais, mais il y avait un réel potentiel avec cette histoire et je trouve qu’il n’est pas du tout exploité. On reste en surface et l’univers dystopique est complètement éclipsé par l’importance donnée au sexe. Je m’attendais à toute autre chose, ce qui explique cette déconvenue. Je ne sais pas si je vais donner une chance à la suite de faire ses preuves. On ne sait jamais, l’auteure pourrait rectifier le tir.

Quoi qu’il en soit, je remercie à nouveau Babelio et Hugo Roman pour cet envoi. Ça n’est pas passé avec moi mais je suis certaine que ce livre trouvera son public.