Sidhe 1

Résumé :
Une guerre sanglante, un amour impossible.
McKenzie Lewis est différente : elle voit non seulement les faes mais elle a aussi le pouvoir de retrouver leur trace lorsqu’ils se téléportent. Capacité inestimable pour le roi des faes piégé dans une guerre sans merci contre de sanguinaires usurpateurs de trône. Mais lorsque McKenzie est enlevée par ces derniers, elle se trouve confrontée à un dilemme : faire confiance à Kyol, le maître d’armes du roi qu’elle aime en secret depuis dix ans, ou à Aren, le meneur des rebelles, qui tente de lui révéler le véritable visage de la cour…

(Source : Milady)

Mon avis :

Après avoir lu la série Fièvre de Karen Marie Moning, j’avais vraiment envie de me replonger dans l’univers des faës.
Cette nouvelle série est un choix de qualité.

L’héroïne, McKenzie, est une jeune étudiante. Elle tente de mener une vie normale mais c’est impossible, elle possède un don qui intéresse beaucoup la Cour faë. La voilà donc embarquée en pleine guerre, entre la Cour et les Rebelles. McKenzie est plutôt courageuse mais j’avoue que par moment, ces décisions et réflexions m’ont surprise. Elle apparait très naïve par moment. Mais globalement, c’est une héroïne comme je les aime, que l’on prend plaisir à suivre.
Deux faës occupent une place importante aux cotés de McKenzie, Aren, chef des rebelles, et Kyol, maitre d’armes du roi faë. Chacun à sa propre personnalité, même si les révélations qui sont faites rendent ces personnages plutôt complexes. Il est difficile de discerner le vrai du faux.

L’intrigue est vraiment prenante, contrairement à certains récits de guerre, il est difficile, ici, d’identifier des gentils et des méchants. Chaque camp est amené  à réaliser des actions difficiles tels des meurtres, des enlèvements, … On vit véritablement cette atmosphère de conflit.
L’auteur décrit son univers de façon à nous immerger complètement. Pendant notre lecture, on visualise parfaitement ce que l’auteur a imaginé.
Les faës imaginés par Sandy Williams sont bien différents de ceux de Karen Marie Moning, ainsi je n’ai pas eu l’impression de lire deux fois la même histoire. Ce sont deux visions distinctes du monde des faës, deux visions qui me plaisent bien, chacune à leur façon.

Dans cette atmosphère de conflit, il y a de la romance. McKenzie aime depuis longtemps Kyol. Mais une loi faë interdit toute relation entre les humains et les faës. Ils ne peuvent pas s’aimer librement. La guerre va venir changer les choses. De plus, Aren va également chambouler les sentiments de McKenzie.

J’ai vraiment apprécié cette lecture. Je lirai la suite avec grand plaisir.
La conclusion du roman ouvre de grandes possibilités. J’ai hâte de découvrir ce que l’auteur va en faire.