A Court of Thorns and Roses_Sarah J 

Résumé :

When nineteen-year-old huntress Feyre kills a wolf in the woods, a beast-like creature arrives to demand retribution for it. Dragged to a treacherous magical land she only knows about from legends, Feyre discovers that her captor is not an animal, but Tamlin—one of the lethal, immortal faeries who once ruled their world.

As she dwells on his estate, her feelings for Tamlin transform from icy hostility into a fiery passion that burns through every lie and warning she's been told about the beautiful, dangerous world of the Fae. But an ancient, wicked shadow grows over the faerie lands, and Feyre must find a way to stop it . . . or doom Tamlin—and his world—forever. 

(Source : site de Sarah J. Maas)

Mon avis :

J’ai tellement entendu parler de ce livre que j’ai fini par tenter l’aventure. Et alors…je ne suis pas déçue du tout. Comment vous dire, depuis que je l’ai terminé, les personnages, l’histoire, le monde des faes…ils ne me quittent pas. J’ai envie de vous en dire beaucoup mais je ne sais pas par où commencer pour exprimer mon ressenti. C’est là qu’on se rend compte à quel point c’est compliqué de parler d’un coup de cœur.

Pour avoir pris une vie, Feyre va le payer de la sienne. Condamnée à vivre à Prythian, parmi les faes, ces êtres qu’elle déteste par-dessus tout, elle va se retrouver, à son insu, prise au cœur d’une tempête qui menace tout le royaume des faes, et plus encore.


Mais non Sam, pas de panique !

Sarah J. Maas propose une réécriture du conte de la Belle et la Bête absolument ensorcelante. A l’instar de l’œuvre de Marissa Meyer, la fable d’origine vient servir l’imaginaire de l’auteure. On en reconnaît des éléments au fil des pages mais on va bien au-delà. Ne vous attendez pas à une histoire à la Disney, où tout est bien qui finit bien. Non, on est dans une réécriture beaucoup plus sombre et sensuelle de l’histoire de la Belle. Je suis totalement conquise par l’idée.
Par ailleurs, l’auteure situe son récit dans un monde de faes. Là, je dis « bingo !! ». Sarah J. Maas fait carton plein. D’une part, parce que je suis fan de ces créatures, ils sont source de tellement de possibilités. Et, d’autre part, elle fait des merveilles en s’appropriant le mythe des faes. Pas besoin de que ce soit complexe pour nous éblouir. L’auteure propose quelque chose de relativement simple mais redoutable. Elle nous immerge dans un monde peuplé de créatures aux pouvoirs immenses, toutes plus dangereuses les unes que les autres. J’ai adoré parcourir ces paysages sauvages, si bien décrits. J’ai d’autant plus aimé que derrière, il y a tout un passé minutieusement orchestré. Passé qui enrichit l’ensemble et lui donne plus de consistance. Je vous assure, rien n’est laissé au hasard. C’est impressionnant. Ça paraissait si réel, j’ai été stupéfaite par ce qu’a construit Sarah J. Maas.

Un tel soin du détail vient avec quelques inconvénients, soyons clairs. Dès les premières pages, j’étais captivée. On démarre fort. Ensuite, même si j’ai beaucoup aimé ce que j’ai découvert, j’ai un peu rongé mon frein. Vous pourriez trouver lent ce qui se passe à ce moment-là mais surtout, accrochez-vous !!! Car ce qui vient après est carrément AWESOME !!


Eh oui, accrochez-vous !! Quand ça part, ça part!

Après des chapitres d’exploration de Prythian, le temps que Feyre trouve ses marques, tout change. Et je ne m’attendais pas à ce que j’ai appris. Well done Sarah !! Revirement complet et j’ai trouvé ça génial. C’est tout une autre facette du royaume des faes qui s’ouvre à nous et on n’est jamais au bout de nos surprises. Ce qui commençait gentiment prend une toute autre tournure. Feyre vit de terribles épreuves mais qu’est-ce que j’ai aimé ça. Moi sadique ? Pas du tout, voyons !! Ces derniers chapitres m’ont complètement happée. Impossible de m’arrêter.

En parlant de Feyre, c’est une héroïne que j’ai immédiatement aimée. Devenue chasseuse pour survivre, Feyre est forte, courageuse et indépendante. Elle n’hésite pas à prendre des risques pour les siens. Elle peut se montrer immature mais elle force l’admiration. Puis, sous ses airs « badass », elle possède également quelques faiblesses. Cette dualité rend Feyre tellement humaine. On s’attache très facilement à elle. Elle porte à la perfection le roman, mais elle n’est pas seule.
Face à elle, Tamlin, le fae venu réclamer sa vie. Plutôt hostile au début, la présence de Feyre va le changer (On est bien dans la Belle et la Bête ;)). Il se dévoile progressivement. J’ai apprécié le personnage, sous des airs rustres il est doux et attentionné, mais ça ne va guère plus loin. Je ne lui ai rien trouvé de transcendant. Pour moi, il s’est fait voler la vedette par Rhysand. Il apparait assez peu,  pourtant, il m’a tout de suite attirée. Quelques lignes ont suffi pour que j’ai envie d’en savoir plus sur lui. On ignore quel jeu il joue ni ce qu’il attend des événements mais ce personnage énigmatique, et fort charismatique, est fascinant. J’ai cru comprendre qu’il était très présent dans la suite…j’ai hâte !!
Je retrouverai également avec plaisir, Lucien, un ami proche de Tamlin. Son franc-parler et ses sarcasmes m’ont bien plu.


Ça m'a également fait cet effet-là ;)

Tout comme dans le conte, on voit s’épanouir une romance entre les protagonistes. Cet aspect du récit est bien amené et n’a pas manqué de me surprendre. Pourquoi ? Roman classé YA, on a pourtant une romance toute en sensualité. Ce qui est assez étonnant. Que certaines personnes qualifient A Court of Thorns and Roses de New Adult ne me surprend pas. D’autant plus que même l’intrigue n’est pas spécialement jeunesse. Mais bon, il n’y a rien de choquant non plus. Rassurez-vous.

Je pourrai vous en parler encore longtemps mais l’essentiel est là. Pour toutes ces raisons, A Court of Thorns and Roses a été un énorme coup de cœur. Si vous aimez les réécritures, celle-ci est faite pour vous. Il me tarde désormais de découvrir la suite, dont j’entends énormément de bien, mais aussi de reprendre Throne of Glass, l’autre série de Sarah J. Maas. Pas de doute que cette auteure réserve d’autres belles pépites.

Petit aparté sur le niveau d’anglais. Je ne choisirai pas ce roman pour commencer la lecture en VO. Certains mots de vocabulaires ou tournures de phrase sont assez compliqués et pourraient décourager un débutant. Même avec plusieurs années d’expérience, j’ai eu un peu de mal au début. Je ne souhaite pas vous empêcher de lire ce roman, loin de moi cette idée, je vous mets simplement en garde. A vous de voir ensuite !!

Ne passez pas à côté de la sortie VF le 9 février :

En chassant dans les bois enneigés, Feyre voulait seulement nourrir sa famille. Mais elle a commis l'irréparable en tuant un Fae, et la voici emmenée de force à Prythian, royaume des immortels.
Là-bas, pourtant, sa prison est un palais magnifique et son geôlier n'a rien d'un monstre. Tamlin, un Grand Seigneur Fae, la traite comme une princesse.
Et quel est ce mal qui ronge le royaume et risque de s'étendre à celui des mortels ?
A l'évidence, Feyre n'est pas une simple prisonnière. Mais comment une jeune humaine d'origine aussi modeste pourrait-elle venir en aide à de si puissants seigneurs ?
Sa liberté, en tout cas, semble être à ce prix.