Enclave T2 Salvation Ann Aguirre

Résumé :
La vie de Trèfle a bien changé. Dans l’enclave, elle était une chasseuse, forte et combattive, indispensable à la survie de la communauté. Pourtant, à Salvation où elle s’est réfugiée avec Del, son partenaire de chasse, elle n’est plus qu’un fardeau. Elle ne sait ni coudre, ni cuisiner. Elle n’aime pas aller à l’école. Et pour ne rien arranger, Del prend ses distances. Mais aux alentours de la petite ville tranquille, le danger rôde toujours. Les Monstres ne sont pas loin. Et ils sont de plus en plus intelligents. Ils observent. Ils attendent. Ils ont un plan. Le combat approche. Bientôt, Trèfle va retrouver une raison de vivre.

(Source : Lecture-Academy)

Mon avis :

Cette suite est aussi bonne, voire meilleure que le tome précédent. A la fois semblable et différent, ce second tome est une vraie merveille.

L’auteure a su conserver l’atmosphère si caractéristique de son roman. La présence des monstres aux portes de la ville est oppressante. Le danger est omniprésent. On vibre à l’idée d’une attaque imminente.
On retrouve Trèfle, Del, Bandit et Tegan. Ils sont toujours aussi attachants et forment une équipe soudée, même si leurs nouvelles conditions vie les ont quelques peu éloignés.

Ce second tome est dans la droite lignée du précédent mais il parvient également à apporter son lot de nouveautés, pour notre plus grand bonheur.
La vie à Salvation perturbe beaucoup notre jeune chasseuse qui peine à s’habituer à son nouveau mode de vie. Elle refuse d’abandonner son rôle de chasseuse mais en même temps, elle change et prend conscience de la « fille » qui est sommeille en elle. Dis comme ça, ça peut paraitre étrange mais Trèfle a toujours voulu être une chasseuse et se battre pour protéger les siens, le tout au détriment de sa féminité, de qui elle est au fond. Or, au contact des habitants de Salvation, Trèfle change et prend conscience de ses sentiments pour Del. On découvre une nouvelle facette de la jeune femme et on ne l’apprécie que davantage.
Del, Bandit et Tegan changent aussi et les relations entre tous deviennent plus compliquées.
Cette évolution apporte une touche de crédibilité à l’ensemble.
La romance prend une place plus importante, sans pour autant être envahissante. C’est écrit de manière touchante, presque naïve. L’écriture reflète bien les pensées de Trèfle.

Les Monstres sont toujours présents et représentent une menace toujours plus grande. Ils se montrent plus agressifs et plus violents. Ils sont également pleins de surprises. L’auteure à vraiment imaginé des êtres très intéressants et qui conservent encore une certaine part de mystère. Ces Monstres sont bien différents de ceux du tome 1.
Ils sont les adversaires principaux mais ils ne sont pas la seule menace qui pèse. J’ai beaucoup aimé cette idée de créer de l’insécurité au cœur même de la ville. On voit cette menace se développer, on comprend que Trèfle n’est pas en sécurité à Salvation. 
Ce double danger crée une tension palpable et présente tout au long du livre. C’est addictif, on ne lâche pas le livre. Le rythme est constant, aucun temps morts. On va de surprise en surprise.

L’auteure présente les nombreuses recherches qu’elle a faite pour écrire son livre et je dois reconnaitre que cela apporte un vrai plus à l’ensemble. Ann Aguirre témoigne d’une volonté de réalisme et bien c’est réussi. Tout dans ce roman nous touche plus et nous captive du fait de ce réalisme. L’auteure a créé une histoire, un contexte et des personnages qui appuient parfaitement son récit.

Dans le tome 1, Trèfle découvrait le monde d’au-dessus, dans celui-ci elle prend consciente de ses émotions, de ses sentiments. Le danger peut surgir de partout. La romance donne une dimension supplémentaire au récit. 
Le troisième tome promet d’être époustouflant.
Cette série est un vrai coup de cœur que je vous conseille vivement.