Coldtown

Résumé :
Dans un futur pas si lointain, la population vampire pullule, contraignant les autorités à mettre en place des zones de quarantaine appelées Zones froides pour tenter de juguler l’épidémie. A l’intérieur de ces ghettos, vampires et humains, prédateurs et proies, cohabitent dans une perpétuelle orgie sanglante. Mais les portes des Zones froides ne s’ouvrent que dans un sens : l’entrée est définitive. Et lorsque certains vampires s’en échappent, c’est pour le pire, et pas du tout le meilleur… Après une soirée trop arrosée, Tana se réveille entourée des cadavres de ses amis. Les seuls survivants du massacre ne sont autres que son ex, le désespérément sexy Aidan, et un mystérieux garçon aux yeux rubis assoiffé de vengeance. Tana n’a qu’une solution pour leur résister et survivre : se rendre au cœur de la cité dépravée. Entrez dans Coldtown.

(Source : Lecture-Academy)

Mon avis :

Ce livre n’a pas répondu à toutes mes attentes.

Les premières lignes sont accrocheuses, l’héroïne se réveille entourée des cadavres de ses amis. Mais la promesse n’est pas tenue. Le rythme retombe très vite. Il faut attendre environ 200 pages avant d’entrer vraiment dans la zone froide. Pendant le road trip de Tana et ses deux compagnons, on peine à accrocher. On a vraiment hâte qu’ils arrivent à destination. Ils font des rencontres qui viendront « pimenter » leur voyage mais là encore, rien de bien prenant.
Une fois dans la Zone Froide, on s’attend à plein de trucs et en fait il ne se passe pas grand-chose ou, pour le dire autrement, il ne s’y passe rien de bien surprenant. C’est au final une histoire assez classique. L’idée est originale mais pas assez exploitée selon moi.

Tana ne m’a pas vraiment convaincue. Elle apparait hésitante, indécise. Elle donne l’impression de ne pas vraiment savoir ce qu’elle veut faire. Elle ne maitrise rien des événements et ça lasse un peu. Aidan m’a agacée tout le long. Gavriel a éveillé ma curiosité. C’est probablement le personnage le plus intéressant du livre, mais encore une fois, il ne faut pas s’attendre à des merveilles.

Cependant, ce roman avait du bon aussi. J’ai apprécié de retrouver un univers où les vampires sont vraiment mauvais et cruels. Dans ce livre, ces créatures de la nuit fascinent  et effraient en même temps. Ça fait du bien d’en revenir aux origines du mythe. ;)
Le style de l’auteure est agréable. Très noir, je trouve qu’il colle bien à l’univers imaginé. Il crée une atmosphère particulière qui nous accompagne tout au long de cette lecture.

Un roman intéressant mais qui ne tient pas les promesses initiales. L’auteure développe un univers mais ne va pas au bout des possibilités.
Ce n’est pas une déception mais j’attendais autre chose de ce roman.