Cinder_Marissa Meyer

Résumé :

Humains et androïdes cohabitent tant bien que mal dans la ville de New Beijing.
Une terrible épidémie ravage la population.

Depuis l'Espace, un peuple sans pitié attend son heure...

Personne n'imagine que le salut de la planète Terre repose sur Cinder, brimée par son horrible belle-mère. Car la jeune-fille, simple mécanicienne mi-humaine, mi-cyborg, détient sans le savoir un secret

incroyable, un secret pour lequel certains seraient prêts à tuer...

« Dans ce passionnant mélange de conte de fées et de science-fiction, Marissa Meyer fait se rencontrer Cendrillon et Star Wars !! »

(Source : PKJ)

Mon avis :

D’abord réticence à l’idée d’une Cendrillon à moitié cyborg, j’ai finalement cédé aux recommandations incessantes (oui, oui disons-le ^^) de ma copinaute Manon. Verdict, quelques longueurs mais les Chroniques lunaires l’ont finalement emporté sur mes réserves.

Cinder est un roman qui démarre très lentement. Arrivée à la moitié, je me demandais si les choses allaient enfin se mettre à bouger. Pour être tout à fait honnête, je commençais à trouver le temps long. J’ai persisté et j’ai bien fait parce que finalement Cinder s’est peu à peu immiscé dans mon esprit et je suis devenue accro. Impossible de le lâcher avant d’avoir fini.

Il faut savoir que Marissa Meyer ne nous livre pas une énième réécriture de Cendrillon, pour ça je l’en remercie, c’est bien plus que ça. On retrouve certains éléments du conte d’origine mais l’auteure les utilise pour servir son univers. C’est là toute la différence avec les autres réécritures qui, souvent, ne font qu’ajouter une touche de modernité au conte de base. Cinder dépasse largement l’histoire de Cendrillon et le résultat est épatant. L’auteure se permet même des changements par rapport à l’histoire de C. Perrault et je trouve ça très ingénieux. Elle s’est totalement approprier le conte et s’en sert pour étoffer son univers à elle.
Et quel univers !! On est dans un imaginaire très vaste. Si tout part de Neo-Beijing, on se rend vite compte que l’histoire va bien au-delà. Il va y avoir des répercussions sur la vie de nombreux personnages. Le récit nous emmène donc dans plusieurs endroits différents. On se concentre ici sur Cinder mais la suite va avoir une toute autre envergure. L’étendue de ce roman est énorme…et ce n’est que le début. Il me tarde d’en découvrir plus.

Venons-en à ce qui m’a si longtemps freinée, à savoir le côté cyborg du personnage principal. Je ne dirai pas que j’en suis devenue fan mais Marissa Meyer a réussi à rendre cet aspect moins dérangeant que ce que je craignais. C’est bien intégré au récit. Disons que Cinder reste humaine, ce n’est pas une machine à la Terminator.


Une Cendrillon comme ça...non, ça ne l'aurait pas fait ^^

Du coup, j’ai réussi à l’apprécier. De plus, elle est très débrouillarde et n’attend rien des autres pour s’en sortir. Elle est très indépendante. Cinder est une héroïne qui a du répondant et on ne peut que l’apprécier. Elle n’a pas peur de tenir tête au prince Kai et je dois avouer que je ne l’en ai aimé que davantage.
Kai est adorable mais il ne m’a pas plus marquée que ça pour le moment. Avec tout ce qui lui arrive et les nombreuses responsabilités dont il hérite avec son nouveau titre, il reste fidèle à lui-même, c’est-à-dire un jeune homme d’une vingtaine d’année. Pas de doute qu’il fera un bon souverain. Je l’ai trouvé très sympathique mais j’aimerais en avoir un peu plus pour réellement m’attacher à lui. J’espère être exaucée par la suite ;)
Les autres personnages valent aussi le détour, ils ont tous un rôle à jouer. La reine Levana a retenu mon attention. Je suis vraiment curieuse de découvrir ce qu’elle manigance. C’est une vraie méchante comme je les aime, qui ne reculera devant rien. Le meilleur est à venir.

L’écriture à la 3ème personne ne m’a absolument pas dérangée. L’auteure n’aurait pas pu faire autrement pour raconter son histoire. Elle nous entraîne au cœur des événements. On suit l’action au plus près, on est avec Cinder ou bien avec le prince. Certes, c’est assez peu commun mais on s’y fait très vite et on tourne les pages sans même s’en rendre compte.

C’est donc lentement mais sûrement que Cinder aura su m’ensorceler. J’étais sceptique mais je me suis rendue compte que j’avais tort. Le mélange cyborg et contes de fée fonctionne vraiment très bien. Marissa Meyer a trouvé le bon équilibre mais c’est surtout son imaginaire à elle qui domine. Ce premier tome n’est qu’une mise en bouche. On ne fait qu’effleurer une histoire très riche et très étendue. C’est plus confiante que je vais lire Scarlet très prochainement.