The Cruel Prince_Holly Black

Résumé :

Of course I want to be like them. They’re beautiful as blades forged in some divine fire. They will live forever.

And Cardan is even more beautiful than the rest. I hate him more than all the others. I hate him so much that sometimes when I look at him, I can hardly breathe.

   Jude was seven years old when her parents were murdered and she and her two sisters were stolen away to live in the treacherous High Court of Faerie. Ten years later, Jude wants nothing more than to belong there, despite her mortality. But many of the fey despise humans. Especially Prince Cardan, the youngest and wickedest son of the High King.

   To win a place at the Court, she must defy him–and face the consequences.

   In doing so, she becomes embroiled in palace intrigues and deceptions, discovering her own capacity for bloodshed. But as civil war threatens to drown the Courts of Faerie in violence, Jude will need to risk her life in a dangerous alliance to save her sisters, and Faerie itself.

(Source : site de l’auteure)

Mon avis :

Il y a une bonne raison au fait que j’aime les Faës, ces êtres sont tordus au possible. Maintenant, ajoutez-y une touche de complot politique et alors là…JACKPOT !! The Cruel Prince rassemble énormément de choses que j’aime alors forcément, c’est un coup de cœur.

Jude a vu ses parents se faire tuer sous ses yeux par un homme surgi de nulle part. Puis celui-ci les a emmenées, elle et ses sœurs, au sein de la Cour des Faës, un lieu impitoyable pour les humains. Des années après, Jude souhaite plus que tout s’intégrer et enfin trouver sa place dans ce monde qui la rejette à cause de sa mortalité. Mais face à elle se dressent des obstacles qui la conduiront à plonger toujours plus loin au cœur d’intrigues et de jeux de pouvoirs.

Il n’aura pas fallu longtemps à Holly Black pour me happer dans son histoire. Les premiers instants ne laissent aucun doute quant aux créatures que l’on côtoiera au fil des pages. Des êtres insensibles, régis pas des codes très stricts. J’ai adoré cette première partie qui nous fait découvrir les Faës et leur société. Si certaines caractéristiques reviennent, j’ai beaucoup aimé la touche personnelle de l’auteure. Notamment ces connexions entre la Cour et le monde des hommes.
Seulement, cette première partie n’était rien…oh que non. La conclusion de celle-ci est terrible mais absolument géniale. Je ne m’attendais pas à ça. Ce fut un bel uppercut de la part de l’auteure. Du génie je vous dis, du génie.


Eh ouais !! Ca surprend ^^

Après ce tumulte, démarre la seconde partie. Et là, tout change. Commencent alors les jeux de pouvoirs, d’alliance et de stratégie. Là où Jude peut paraître passive dans la première partie, elle devient ici complètement active et prend en mains son destin et plus encore. Le début était déjà captivant mais on est encore un cran au-dessus avec ces chapitres. Impossible pour moi de reposer le livre sans savoir où, quand, comment, pourquoi, qui, etc. Tant de mystères et de questions. Holly Black ne cesse de nous surprendre dans cette seconde moitié de roman. Révélations, retournements de situation, il n’y aucun temps mort. Là encore, je n’ai rien vu venir et c’était fantastique. J’ai pris énormément de plaisir à assister à tous ces événements. C’était purement addictif. Et quand arrive la fin, on ne souhaite qu’une chose…la suite. Ça va être tellement long d’attendre.

Les protagonistes sont aussi une des raisons pour lesquelles j’ai autant aimé ce roman. Jude est une héroïne qui ne manque pas de caractère. J’ai aimé son côté « guerrière » et surtout sa détermination à trouver sa place tout en conservant son humanité. Elle ne se laisse pas dérouter par Cardan et sa clique, qui ne lui laissent pourtant aucun répit. Elle ne cesse de les défier et je n’ai eu que de l’admiration pour son courage. Et quand vient le moment de faire des choix et de prendre des risques, elle m’a bluffée. Des trois sœurs, elle est celle que je préfère. Elle possède une vraie force. J’ai apprécié Vi, pour son soutien et son côté un peu rebelle, et Taryn, elle, a été un choc. Cette dernière m’a énormément déçue. Argh…sous ses airs doux se cache un aspect qui ne m’a pas plu du tout. Tout ça me rend curieuse pour la suite, à savoir ce que deviendra ce lien entre les sœurs.
Ensuite, parlons du seul et unique Cardan. On l’aime et/ou on le déteste. Il est ce genre de personnage qui ne laisse absolument pas indifférent. Il est exécrable par bien des aspects et se comporte comme un gamin pourri-gâté, qui joue et abuse de sa condition de prince… cependant, ne vous y fiez pas forcément. Je vous encourage fortement à faire sa connaissance. Il y a beaucoup à apprendre sur ce jeune Faë. Personnellement, j’ai adoré toutes les facettes du personnage et je ne demande qu’à le retrouver rapidement. Il va nous surprendre, je le sens.


J'en connais un qui va prendre la grosse tête ^^'

Séparément, j’aime énormément nos deux protagonistes mais alors ensemble…ils sont absolument géniaux. Leurs échanges à couteaux tirés, le refus de céder… J’ai aimé la relation que construit Holly Black. Typiquement le genre de relation que j’aime et que j’adore découvrir au fil des pages d’un roman. Un mélange de haine et de fascination…il y a indéniablement quelque chose entre eux. Si l’un en joue, l’autre rejette tout simplement ces émotions. Ce petit « jeu » entre eux m’a séduite et j’ai vraiment hâte les retrouver <3

La plume d’Holly Black est vive et très agréable. Mais je retiens avant tout un talent unique pour bâtir des relations solides et complexes entre les personnages. Les interactions ne sont jamais laissées au hasard. Il y a un énorme travail derrière tout ça. Elle leur confère une dimension tellement réaliste. C’est impressionnant.

J’avais quelques appréhensions avec ce livre, mes précédentes lectures d’Holly Black n’ayant pas été de francs succès. Et finalement, je ressors avec un coup de cœur pour The Cruel Prince. Je me suis totalement prise de passion pour ces Faës et leur perfidie. Jude et Cardon se sont révélés d’excellente compagnie et, au vu du final, la suite s’annonce haute en couleurs. On n’a pas fini de passer un bon moment avec ces deux-là. Vivement The Wicked King !!

 

Une fois n'est pas coutume, je partage avec vous une vidéo que j'aime beaucoup et qui, selon moi, résume bien la relation entre Jude et Cardan. Enjoy !! ;)