Les Cendres de l'oubli Phaenix #1 Carina Rozenfeld

Résumé :

Elle a 18 ans, il en a 20. À eux deux ils forment le Phænix, l'oiseau mythique qui renaît de ses cendres. Mais avant de le devenir, ils devront se retrouver et s'unir dans un amour pur et éternel...

Depuis l'origine du monde, le Phænix meurt et renaît perpétuellement de ses cendres. L'être fabuleux est constitué de deux âmes soeurs. À chacune de ses résurrections, ses deux moitiés doivent se retrouver et s'aimer pour reformer l'oiseau légendaire. Car lui seul a le pouvoir d'éloigner les menaces qui pèsent sur l'humanité. Malheureusement, les deux amants ont été séparés et l'oubli de leurs vies antérieures les empêche d'être réunis...
Aujourd'hui, dans le Sud de la France. Anaïa a bientôt dix-huit ans. Elle a déménagé en Provence avec ses parents et y commence sa première année d'université. Passionnée de musique et de théâtre, Anaïa mène une existence normale. Jusqu'à cette étrange série de rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle et cette mystérieuse apparition de grains de beauté au creux de sa main gauche. Plus étrange encore : deux garçons se comportent comme s'ils la connaissaient depuis toujours... Bouleversée par ces événements, Anaïa devra démêler le vrai du faux, comprendre qui elle est vraiment et qui saura la compléter. Elle devra souffler sur les braises mourantes de sa mémoire millénaire pour redevenir elle-même. S'ouvriront alors les portes d'une nouvelle réalité dans laquelle amour et fantastique sont étroitement liés.

(Source: Collection R)

Mon avis :

Véritable coup de cœur pour ce livre. De la romance, un mythe revisité et une écriture sublime font de ce roman un incontournable.

J’ai tout d’abord été séduite par l’écriture de Carina Rozenfeld. Elle a une plume absolument divine. C’est un vrai plaisir que de la lire. Chaque mot fait mouche, il n’y a rien de superflu. On est happé dans le récit et on le vit. Ajoutez à cela une musicalité dans le récit. Les chansons s’intègrent parfaitement dans l’histoire, elles l’enrichissent, elles la subliment. La musique donne plus d'intensité à l'histoire, plus d'impact aux émotions. On ressent parfaitement les émotions des personnages.
Le tout donne un roman qui se vit. Et croyez-moi, c’est addictif. On tourne les pages sans s’en rendre compte. L’épilogue arrive bien (trop) vite.

De plus, ce n’est pas une simple romance que l’auteure nous propose ici. La romance s’accompagne d’une légende, de tout un mythe revisité par l’auteure. Ce mythe bien connu est transformé et mit au service de l’intrigue. Ainsi, on ne lit pas une énième histoire d’amour ici, on va bien plus loin. On commence de manière assez classique mais progressivement, l’auteure nous glisse des indices, soulève des interrogations et on entre dans son univers, dans celui du Phaenix.
Au final, on en sait très peu, ce qui est terriblement frustrant. Mais on sait que tout nous sera révélé dans un second tome, riche en révélations.

Les personnages de ce roman sont tous très attachants. Anaïa a une personnalité comme je les aime, elle nous ressemble. Ce n’est pas une « super » héroïne, elle a ses failles, ses défauts. On s’identifie facilement à elle, son aventure est aussi (un peu) la nôtre. 
La demoiselle est plutôt bien entourée, deux jeunes hommes lui tournent autour. J’ai eu une nette préférence pour Eidan. Après un premier aperçu plutôt négatif, on change assez vite d’avis. On lui découvre une grande sensibilité, il est constamment à fleur de peau, et un côté ténébreux. Le jeune homme a de nombreux secrets qui ne le rendent que plus attirant. Sous des airs de bad boy, il se révèle bien plus profond et tellement triste.
Enry, lui, m’a immédiatement déplu. Derrière ses allures de jeune homme toujours joyeux, on discerne une personnalité déplaisante. Il est « too much » et pas vraiment naturel.

J’avais beaucoup entendu parler de ce roman sans jamais me laisser convaincre. Belle erreur !!! Laissez-vous séduire, vous ne le regretterez pas.
Une romance vraiment originale, qui nous entraîne au cœur d’un des plus grands mythes. L’auteure nous immerge progressivement pour nous mener à un final riche en émotions. Un roman purement addictif qui donne envie de se plonger dans la suite immédiatement.

 

Voici une des chansons de la playlist du roman que je ne cesse d'écouter.