Secret de l'Inventeur Andrea Cremer

Résumé :

Imaginez un monde où l’Empire britannique aurait écrasé la rébellion qui a donné naissance aux États-Unis d’Amérique…

Dans ce XIXe siècle alternatif, Charlotte, seize ans, vit loin de ses parents, descendants des révolutionnaires américains, qui continuent la lutte contre les sous-marins et les machines volantes de Britannia. Entourée d’autres enfants de la rébellion, elle habite dans un réseau de grottes souterraines non loin de la Cité Flottante de New York, où les artisans de la Ruche et les ouvriers de la Grande Fonderie côtoient l’aristocratie des vainqueurs. Un matin, elle croise dans la forêt un garçon amnésique, poursuivi par les machines de l’Empire, et lui sauve la vie.

Mais quand elle le ramène dans les Catacombes, auprès de ses compagnons de lutte, l’équilibre de son existence est bouleversé : parmi ses camarades, tous ne sont pas ce qu’ils prétendent être, et l’existence de ce mystérieux garçon fait peser sur la rébellion une terrible menace… Des décharges de métal de l’Empire, infestées de rats cuirassés, aux salons opulents de la noblesse, en passant par les méandres labyrinthiques de la Guilde des inventeurs, Charlotte est contrainte de quitter son refuge pour partir explorer le vaste monde !

Rébellion est le premier tome du Secret de l’inventeur, la nouvelle trilogie steampunk d’Andrea Cremer, l’auteur du best-seller international Nightshade, plusieurs fois classée dans les listes des meilleures ventes du New York Times. Monstres d’acier, magie vaudou et automates maléfiques, elle a su tisser un univers d’une grande richesse où brille une héroïne née pour mener la lutte !

(Source : Lumen Editions)

Mon avis :

Coup de cœur pour ce roman. Son univers, ses personnages, l’écriture… j’ai été totalement séduite.

Je n’ai jamais lu de roman « steampunk » avant celui-ci. C’est donc une grande première avec ce livre. Et le moins qu’on puisse dire c’est que j’ai été totalement embarquée par cet univers qui mêle avec subtilité des éléments réalistes et d’autres plus fantastiques. J’aime beaucoup l’esthétique qui se dégage de ce livre, vous savez, ce mélange entre une époque qui fait très rétro et en même temps très moderne. C’est vraiment très intéressant à explorer. Toutes ces inventions, ces objets au look plutôt surprenant… apportent un certain charme à la lecture.
L’auteure a pris quelques libertés en transposant le steampunk à l’époque de la Guerre d’Indépendance. Comme elle l’explique à la fin du livre, elle porte un intérêt particulier pour ce moment de l’histoire et voulait travailler cette période. On le ressent à la lecture, on sent toute la passion d’Andrea Cremer. Elle était prof d’histoire et maitrise donc parfaitement son sujet, elle nous offre une réécriture de l’histoire américaine absolument passionnante.
Elle nous plonge dans cette uchronie avec efficacité. On est en totale immersion dans cette réalité alternative.

Les personnages ne sont pas en reste dans ce roman. J’ai beaucoup aimé Charlotte. Malgré son jeune âge, elle ne se laisse pas faire et fait preuve d’un courage et d’une détermination à toute épreuve. Elle possède un sacré tempérament mais aussi une certaine vulnérabilité, qui la rendent très humaine, très touchante. Ces deux facettes font la force du personnage. Elle a tout pour mener à bien la rébellion et il me tarde de la retrouver.
Charlotte n’est pas seule, elle est entourée de tout un petit groupe soudé : Ashley, son frère, fait de son mieux pour mener à bien leur groupe. Il est prêt à tout pour ses amis et sa sœur. Meg a éveillé ma curiosité. Elle a une histoire compliquée dont nous n’avons ici qu’un rapide aperçu. Vivement qu’on en apprenne plus. Et il y a Jack…Que dire sur ce jeune homme ? Il se donne des airs insouciants mais on sent qu’il y a beaucoup plus derrière. Lui aussi traîne un lourd passé et je suis curieuse de voir de quoi il retourne. On l’aime ou on le déteste, pour ma part je l’adore.

L’intrigue est bien menée. Après avoir planté le décor et les personnages, on est immédiatement conduit au cœur des événements. Il devient alors très difficile de reposer le livre. Il se passe beaucoup de choses, de nombreuses révélations sont faites… on est totalement embarqué par cette lecture. S’il est facile de deviner certains éléments, notamment ceux autour de Grave, d’autres sont inattendus. Ce roman a donc vraiment de quoi surprendre.
Ajoutez à cela une romance qui s’annonce bien compliquée. L’auteure prend un malin plaisir à jouer avec notre petit cœur et ébauche les prémices d’une romance qui va nous en faire voir de toutes les couleurs. J’ai hâte. ^^ 

L’écriture d’Andrea Cremer est toujours aussi merveilleuse. Elle a une plume pleine d’émotions, très forte qui nous touche. Elle me rend totalement accro à ses écrits.

Ce premier tome démarre en fanfare une trilogie qui s’annonce grandiose. De nombreux éléments sont amorcés ici et ils promettent du très lourd pour la suite. Le final, inattendu, est percutant et donne envie de lire la suite très rapidement. Vivement la fin de l’année ;)